Luxe et art : lumière sur deux univers mêlés

Les connexions entre les univers du luxe et de l’art ne sont pas actuelles. D’occasionnelles, ces collaborations se sont accélérées jusqu’à en devenir une formidable source d’énergies nouvelles pour les marques. Aujourd’hui, la frontière entre ces deux univers n’a jamais été aussi ténue. La luxuriance des collections signées d’artistes contemporains et la succession d’expositions et de rétrospectives consacrées à des maisons de luxe en témoignent. Les marques doivent encore avoir la main d’or pour trouver les bonnes associations d’artistes, entre audace, génie et élégance. Qu’il s’agisse d’une mixité entre le luxe et l’art qui s’affiche plus volontiers, bousculant les codes respectifs de ces deux univers, ou d’une transition culturelle fraîche, qui s’opère sans fard ; la portée réunit un dessein commun : celui d’être à la lumière.

LALIQUE, INFLUENCE DE L’ART DANS LE LUXE

Avant d’être une marque, Lalique était le nom d’un homme et artiste de génie, René-Jules Lalique. Après s’être illustré comme dessinateur en chambre pour de grandes maisons de joaillerie telles que Jacta, Cartier, Boucheron… C’est en 1885 que René Lalique reprend l’atelier du joaillier Jules Destape, à Paris. Dès 1888, il réalise ses premières parures en or ciselé inspirées de l’antiquité et du japonisme et intègre à ses pièces de nouveaux matériaux brisant les codes joailliers de l’époque. Pendant une dizaine d’années, René Lalique va forger sa renommée, exposer ses œuvres et créer des bijoux pour des artistes de renom, parmi lesquels Sarah Bernhardt.

 

Il révolutionne la joaillerie de son temps et devient le favori des grandes femmes du monde, commandé par les plus grandes cours, et collectionné par les plus grandes fortunes. Ainsi quand René Lalique participe à l’Exposition Universelle de Paris en 1900, c’est l’apothéose de sa carrière de bijoutier. En 1907, le parfumeur François Coty séduit pas ses créations va lui proposer de mettre son talent au service de la parfumerie. Dès lors, René Lalique, déjà maître joaillier de l’Art Nouveau, de-vient le maître verrier de l’Art déco. En 2011, c’est l’ouverture du musée Lalique, à Wingen-sur-Moder et le lancement de Lalique Art. Au travers de ce nouveau département, la Maison met son savoir-faire au profit d’artistes majeurs de l’Art contemporain, de fondations et de designers d’exception afin de créer des œuvres uniques et extraordinaires.

 

MAISON RELAIS & CHÂTEAUX, PROTECTION DES ARTS

Les Maisons Relais & Châteaux, qu’elles soient à la campagne ou en ville, se caractérisent par leur attachement à l’histoire du lieu. Animées par l’esprit de leur terroir, elles entretiennent des liens très étroits avec leur environnement. Leur identité se traduit par une architecture, une culture et les produits locaux qu’elles proposent. Bénéficiant d’emplacements exclusifs, les propriétés Relais & Châteaux sont extraordinaires. Le luxe s’y déploie à travers un service sur mesure, exercé tout en élégance par un personnel attentif au détail et attaché à une qualité de prestations rares, authentiques, raffinées. En voici quelques exemples : Ellerman House, Cape Town, Afrique du Sud avec son impressionnante collection d’art privée ; Domaine de la Rochevilaine, Billiers, France et son décor typiquement breton sur l’estuaire de la Vilaine; Le Relais Ber-nard Loiseau, Saulieu, France qui évoque un voyage sensoriel rare, une expérience culinaire authentique renvoyant à l’art de la gastronomie dans un lieu classé monument historique.

Autre exemple que celui du Coffret cadeau n°29 « Passions partagées », création de Didier Clément Grand Chef Relais & Châteaux du Grand Hôtel du Lion d’Or, étoilé Michelin, qui allie un séjour gastronomique inoubliable avec le survol des Châteaux de la Loire en avion privé.

 

CARAN D’ACHE, INSTRUMENTS D’ART

Depuis 1915, les couleurs Caran d’Ache inspirent et accompagnent des générations d’artistes en herbe et de professionnels. Mines de crayon, feutres, pastels, gouaches, encres, aquarelles et acryliques s’expriment dans un rendu lumineux et une excellente tenue à la lumière. La Maison perpétue avec respect l’art du trait. Héritière d’un précieux savoir-faire, elle conçoit et réalise dans ses ateliers genevois des produits d’exceptions. Crayon de couleur, pastel à la cire, encre exclusive…

La Maison est la seule manufacture au monde à fabriquer sur un seul site une palette complète d’outils destinés aux beaux-arts et à l’écriture. Les inventions et innovations qui jalonnent son histoire sont légions. Récemment, la Maison Caran d’Ache et Mario Botta présentent une nouvelle édition limitée de l’em-blématique Fixpencil®, instrument favori du  célèbre architecte suisse. Amoureux du Fixpencil® depuis des décennies, Mario Botta pose enfin sa griffe sur son outil de création quotidienne. De cette inspiration est né un coffret novateur à la silhouette architecturale, pouvant se transformer en un élégant accessoire de bureau. Fermé, il fait office d’un coffret cadeau des plus esthétiques.

BATEAUX-MOUCHES® – UNE INVITATION SUR LA SEINE

Logo Bateaux Mouches                                 Les origines des Bateaux Mouches

Au commencement était… Jean Bruel. Armateur et aventurier dans l’âme, cet homme n’a rien de conventionnel. Il vit sur un bateau à vapeur amarré le long de la Seine. Une idée folle lui trotte alors dans la tête ! Il fera visiter la capitale par sa plus belle avenue, la Seine. Grand résistant et remarquable visionnaire, Jean Bruel avait compris que l’après-guerre marquerait une nouvelle ère : la culture des voyages et des loisirs allait connaître un véritable essor. Il fait l’acquisition du Vieux-Mouche, bateau omnibus vestige de l’Exposition Universelle de 1900, avec lequel il inaugure les premières promenades sur le fleuve. Tout va très vite : il fonde la Compagnie des Bateaux-Mouches® en 1949. En 1952, il construit son premier bateau tout en verre ; le concept est totalement novateur pour ne pas dire révolutionnaire. Avec sa carcasse transparente et ses projecteurs baignant Paris et ses joyaux dans la lumière, le Bateau-Mouche s’impose comme un loisir original et authentique.

Ces éclairages crus et puissants, que les Parisiens ont connus pendant le douloureux épisode de l’Occupation allemande, Charlotte les remplacera par des LED. Moins aveuglants et plus écologiques, ils habillent désormais les monuments de Paris avec une infinie subtilité. Pour construire l’avenir, il faut s’appuyer sur ce passé prestigieux mais regarder loin devant. Ce patrimoine familial reçu en héritage, il tient à cœur à Charlotte Bruel de le faire évoluer et de porter haut les couleurs de ce véritable monument :

  • Une nouvelle identité visuelle ; Un quai refait à neuf ; Une nouvelle stratégie de développement.
  • Pour les déjeuners, brunchs du dimanche, et dîners, on savoure des mets et boissons raffinés au Club restaurant panoramique.
  • Un nouveau lieu pour sortir : LE KO, bar-club-lounge.
  • Un nouvel espace-terrasse inouï pour savourer drinks et cocktails au coucher du soleil : Le M. Mouche.
  • Une nouvelle Croisière-promenade Pétillante comme le champagne sous la tour Eiffel !
  • Et enfin le mythique dîner croisière offrant tous les soirs le spectacle de Paris illuminé et  une carte élaborée et préparée à l’instant par nos Chefs avec des produits frais et de saison.

Repas Bateaux Mouches                          Salle Bateaux Mouches

 

La volonté farouche d’innover et le désir viscéral de se renouveler sans cesse, c’est dans l’ ADN des Bateaux-Mouches et de Charlotte Bruel. C’est ce qui fait battre le cœur des membres de la Compagnie des Bateaux-Mouches®. Offrir Paris au monde entier et amener le monde entier aux Parisiens, c’est notre volonté. Pour que nos bateaux deviennent les vôtres et s’imposent comme The Place To Be in Paris !

 

Charlotte Buel

Charlotte Bruel

 

Les bateaux mouches étaient présents sur OMYAGUE 2017 ! Le programme de 2018 est à découvrir ici

DISNEY BUSINESS SOLUTIONS – OFFREZ UNE EXPÉRIENCE MAGIQUE SUR MESURE

disney business solutions

 Disney Business Solutions permet aux professionnels d’offrir toute la magie de Disneyland® Paris à leurs collaborateurs et partenaires, grâce à une gamme de produits uniques, dans le cadre d’opérations de remerciement, motivation, fidélisation et célébration alliant :

LA MAGIE DISNEY

Une destination de rêve avec 2 Parcs Disney®, plus de 50 fabuleuses attractions, 7 hôtels à thème et bien plus encore ! Vos bénéficiaires y partageront des moments magiques en famille ou entre amis, à seulement 35 minutes de Paris et 10 minutes de l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

L’EXPERTISE DISNEY

Un contact privilégié vous accompagne dans vos projets et vous propose une large gamme de coffrets cadeaux adaptés à vos besoins, vos cibles et votre budget, avec livraison en France et à l’étranger.

LES COFFRETS CADEAUX DISNEYLAND® PARIS

  • Les Coffrets Billets d’accès aux Parcs Disney permettront à petits et grands de vivre l’enchantement des Parcs Disney pour une journée, ou pour toute l’année grâce aux Pass Annuels. Valables 1 an à partir de la date d’achat.
  • Les Coffrets Chèques-cadeau Disney, le sésame qui ouvrira toutes les portes de Disneyland® Paris : boutiques, restaurants et billetterie, ils sont utilisables et cumulables dans tous les points de vente de Disneyland® Paris et valables 1 an à partir de la date d’émission.
  • Les Coffrets Séjours, vos invités quittent les parcs, mais pas la magie en prolongeant l’expérience au cœur de l’un des Hôtels Disney®. Choisissez entre nos différentes thématiques  : Magique, Aventure, VIP ou Premium VIP et offrez une expérience encore plus exceptionnelle avec un petit déjeuner en compagnie des Personnages Disney, l’accès illimité aux 2 Parcs Disney pendant la durée du séjour et jusqu’à 2 heures avant leur ouverture, et des prestations exclusives : VIP FASTPASS®, réception privative, lounge réservé et bien plus ! Valable 1 an à partir de la date d’émission.

Les coffrets cadeaux Disney sont disponibles sur inspirations-cadeaux.com !

 

LE 25EME ANNIVERSAIRE DE DISNEYLAND® PARIS

Cette année Disneyland® Paris scintille d’un nouvel éclat spectaculaire pour célébrer son 25e Anniversaire. Vos bénéficiaires vivront une expérience unique et pleine de nouveautés avec L’étincelante valse des princesses et Mickey présente  : Joyeux Anniversaire, mais aussi Star Tours  : L’aventure continue et Star Wars Hyperspace Mountain. Et chaque jour les histoires Disney prennent vie lors de Disney Stars on Parade, et Disney Illuminations, un spectacle nocturne à couper le souffle.

C’est le moment d’avoir des étoiles plein les yeux et de remercier tous ceux qui comptent pour vous.

« VOUS POUVEZ CONCEVOIR, CRÉER ET BÂTIR LE PLUS BEL ENDROIT DU MONDE, MAIS IL FAUT DES FEMMES ET DES HOMMES POUR FAIRE DU RÊVE UNE RÉALITÉ » Walt Disney

 

Retrouvez Disney Business Solutions sur le salon des cadeaux d’affaires d’exception OMYAGUE

Les origines du luxe

Le luxe est à la mode, la mode est au luxe.

Avant d’être un métier ou un marché, le luxe est d’abord une culture qu’il convient de bien comprendre. Le marketing tel que nous l’abordons dans la société industrielle et la société de consommation n’est pas nécessairement opérant dans le luxe car les bases du luxe sont différentes de celles de la consommation de biens dits « courants », y compris les biens haut de gamme.

Par ailleurs, le luxe compte une composante personnelle et hédoniste très forte.
Sinon ce n’est plus du luxe mais du simple snobisme : on se laisse imposer un modèle à imiter au lieu de le choisir suivant ses goûts personnels et on pourrait vite tomber dans la provocation en voulant détenir tel ou tel produit !
De plus, le luxe ne se « consomme pas » au sens classique du terme : il est avant tout une recherche d’expérience, de vécu hédoniste rare. Il comporte par ailleurs une forte composante esthétique, qui se distingue de la composante hédoniste (ce que l’on trouve beau ne nous est pas forcément agréable).
Enfin, le luxe, tant au travers de l’objet que du service, revêt un fort contenu humain. Il faut beaucoup de travail pour fabriquer du luxe. L’objet doit être fait main, le service rendu par un humain et non une machine.
Ainsi, pour que le luxe rencontre un vrai succès économique durable, il doit impérativement posséder deux axes : l’un social (luxe comme affirmation sociale à l’égard des autres) et un axe personnel (luxe comme plaisir individuel).
Dans le jeu social du luxe, notons ici qu’il est fondamental et qu’il convient de rester éthique, tant à l’égard de l’autre qu’à l’égard de soi afin d’éviter d’être dans la provocation et/ou l’addiction.
Le luxe est là pour rendre celui qui en acquiert plus heureux : il ne faut pas qu’il devienne quelque chose dont la personne ne puisse plus se passer sans que cela ne le rende malheureux. La surabondance pourrait conduire à une certaine saturation et inhiber le plaisir du choix, de l’acquisition de l’objet.

En conclusion, le « moment » du luxe est celui de la fête, du cadeau que l’on fait à soi ou à un autre. C’est bien « l’être » qui domine et non « l’avoir ». La sociologie nous apprend qu’il y a luxe dès lors que tout le monde ne peut y accéder. Si le luxe était partout, alors le concept de luxe serait vide de sens.

LES SENS DU MOT LUXE

Il n’est pas si évident de proposer une définition du luxe. Ce dernier revêt plusieurs sens que nous allons évoquer.

Le Luxe : concept évoquant spontanément ce qui est hors d’at teinte – ou presque – , ce dont chacun rêve (produits, services, style de vie). Pour le dire autrement, un univers de privilèges qui caractérise l’ordinaire de gens extraordinaires.

Mon Luxe : concept qui renvoie à la sphère de l’intimité. Il peut s’agir d’un moment, d’une expérience de vie ou d’un objet. La chose n’est plus inaccessible, elle est caractérisée par la rareté pour celui qui s’en saisit. C’est le luxe pour soi.

Un Luxe : concept tout autant subjectif que le précédent mais moins personnel dès lors qu’il s’agit d’une notion qui s’avère non nécessaire mais désirable. Ici, c’est l’hédonisme qui est en jeu et/ou la revendication d’un statut social enviable. C’est le luxe pour le regard des autres.

Le secteur du Luxe : terme utilisé dans les études. Il fait référence à des marques ou des sociétés considérées entre pairs comme fabricant et vendant des « produits de luxe ». On trouve dans ce secteur des syndicats professionnels (ex : le Comité Colbert en France).

Le marché du Luxe : il s’agit des estimations et études de marché réalisées par des sociétés de conseil. Cette conception du luxe prend en compte les sociétés de luxe et les consommateurs de produits de luxe.

La stratégie du Luxe : cette acception du terme Luxe fait une claire différence, au sein des marques de prestige, entre le luxe, la mode et les marques.

SECTEURS D’ACTIVITE DU LUXE

  • prêt-à-porter sélectif et exclusif
    • joaillerie et montres de luxe
    • parfums et cosmétiques
    • accessoires de mode (souvent associés à des marques de haute couture et de prêt-à-porter)
    • vins et spiritueux
    • voitures de luxe
    • hôtels de luxe
    • tourisme de luxe

DEFINITION DU LUXE

Il existe 3 niveaux de luxe que nous pouvons définir selon les catégories suivantes :

Le luxe inaccessible
Il s’agit de modèles exclusifs, parfois réalisés à la main et sur mesure à la demande de son futur destinataire acheteur (exemple : une fabrication exclusive d’une Rolls Royce dotée de prestations spécifiques en terme de motorisation et/ou de confort. Dans cette catégorie, nous trouvons des pièces uniques.

Le luxe intermédiaire
Dans cet environnement, nous trouvons des copies de modèles onéreux et uniques. Si nous reprenons l’exemple des véhicules, une Porsche 911 ou une Ferrari illustrent bien le luxe intermédiaire. Dans le domaine de la mode, la haute couture, un de nos fleurons français en terme de savoir-faire et de créativité, représente le luxe inaccessible mais des vêtements réalisés sur mesure en copiant le modèle de haute couture rentrerait bien dans la catégorie du luxe intermédiaire.

Le luxe accessible
Il est ici question de tous les produits fabriqués en usine ou en atelier, en grand nombre. C’est ce que nous appelons les collections qui s’inscrivent dans une stratégie d’extension de la marque.
Quelques exemples : les lignes de prêt-à-porter telles que Christian Dior, les parfums correspondants à une identité luxe, des lunettes, des chaussures et autres accessoires.

En conclusion, il n’y a pas aujourd’hui un luxe, mais des luxes. Sous l’impulsion des marques, il est devenu un marché qui n’a cessé de se segmenter.
Néanmoins, le luxe continue à fédérer, il produit une certaine distinction sous la bannière d’une marque.
Finalement, le luxe continue à nous faire rêver – logique de désir – et nous réconforte – logique de plaisir – au travers de satisfactions affectives.

Ainsi, la définition lapidaire de Coco Chanel exprime bien son essence : « Le luxe est le contraire de la vulgarité »

Quelle place pour le luxe dans la philosophie ?

Luxe et philosophie

Luxe et philosophie

Etre ou paraître ?

De l’Antiquité grecque jusqu’au XIXème siècle, le concept de luxe a été l’objet de conflits profonds entre les tenants du luxe comme moteur et embellissement de la société et ceux du luxe comme ennemis de la vertu. De tout temps, le luxe a été un enjeu sociologique majeur et philosophique pour toute société car il est lié simultanément à la stratification sociale, à la notion d’utilité pratique et de gaspillage et enfin aux choix des répartitions de richesses. La notion de luxe n’est pas socialement neutre. En effet, ce qui est luxe est défini par la société.

En effet, force est de constater que le luxe n’est pas toujours l’objet d’un discours gratifiant quant à ce qu’il représente. Si nous le mettons en balance face à la misère, aux besoins essentiels non satisfaits pour une part de l’humanité, alors on peine à justifier, d’une part, les efforts déployés pour cette activité et, d’autre part, l’image de richesse qui est véhiculée par le luxe, lequel apparaît dès lors comme une activité qualifiée de superflu, inutile voire scandaleuse ou indécente.
Ce constat existe et il convient de ne pas en faire l ‘économie.
Néanmoins, le luxe s’inscrit bien dans une activité économique qui contribue à l’augmentation du produit national brut. Elle est créatrice d’emplois et, in fine, renforce la richesse.
Le luxe n’est donc pas une activité malsaine ou nuisible. Pourtant, l’idée du luxe a traversé des époques pendant lesquelles ce concept a été mis au ban de la société.

Pourquoi le luxe a-t-il été ainsi traité ? Pour le comprendre, attardons-nous quelque peu sur la littérature et sur certains points de vue philosophiques afin de saisir les différentes étapes qui mènent jusqu’à sa réhabilitation.

En opposition à Voltaire, Jean-Jacques Rousseau fut très critique à l’encontre du luxe. D’un point de vue éthique, Rousseau considérait que le luxe est contraire aux exigences de la nature et qu’il est inséparable de la décadence des mœurs. Le luxe est une résultante du progrès du siècle des Lumières et engendre l’immoralité, la dépravation.
Rousseau considère que le luxe est pernicieux dans la mesure où il nous éloigne de « l’origine ». Les auteurs latins ont repris les positions des écoles grecques qui condamnaient le luxe considérant que les hommes s’attribuaient des choses superflues du fait de leur puissance et de leur richesse. Ce postulat n’était pas compatible avec l’idéal de ces philosophes dont l’idéal était de rétablir l’ordre et la mesure avec une vertu essentielle : le juste milieu.
Puis, ce furent les stoïciens qui inspirèrent à leurs disciples l’austérité.

Il n’y eut que les hédonistes ou les épicuriens qui auraient pu réhabiliter le luxe. Mais, ils étaient tellement dans l’excès que c’est seulement cela qui a été retenu et qui leur a valu des critiques. Finalement, la notion du plaisir allant jusqu’à toute permissivité a exacerbé l’impossibilité de réhabiliter le luxe.

En fait, il existait une confusion d’une part entre le luxe, biens et richesses et, d’autre part les excès que cette notion pouvait engendrer.

Pourtant, dans une pensée humaniste, le luxe peut se détacher de « l’avoir » et se rapprocher de « l’être ». En s’exonérant de l’aspect matériel du luxe, nous pouvons identifier à quelles motivations il répond. Ainsi, sur le plan éthique, nous pouvons trouver des justifications.

Le luxe ne serait plus l’apanage du pouvoir ou de l’avoir mais il serait un complément « d’être » lié à l’amour de la perfection, comme la grâce ou le charme. Il n’y aurait pas que la dimension du « paraître » qui serait prévalente.
L’être et le paraître ne seraient plus antinomiques comme le postulait Rousseau, mais l’un serait le signe de l’autre.
Considéré comme une nouvelle nécessité existentielle, le luxe serait alors compatible avec la gratuité ou la méditation. Il apparaîtrait alors comme un nouveau plaisir maîtrisé. Ainsi, ce surcroît « d’être » deviendrait un luxe spirituel qui véhiculerait le culte de l’excellence et de l’exigence esthétique.

Dès lors que l’homme doit se surpasser pour combler et dépasser ses besoins et s’adonner à des activités relevant du luxe, il est évident que ces dernières ne peuvent pas être condamnées. L’homme se confronte alors à la perfection car l’organisation du luxe ne se contente pas d’un « à-peu-près », elle se doit d’être exemplaire.
Un objet de luxe ne doit pas comporter de défauts au risque de perdre son appellation. Il est donc nécessaire d’être dans le contrôle pour vérifier cette perfection au même titre que l’art.

Ainsi, le luxe peut être considéré comme un des beaux-arts. C’est pourquoi cet objet n’est pas totalement neutre et n’est pas dénué de caractéristiques. Il possède des codes de beauté.

L’objet de luxe n’est pas que l’œuvre de la technique ; il est aussi l’œuvre de l’esthétique. Il a pour vocation d’être beau. L’objet de luxe a également la fonction d’exalter la capacité contemplative de l’homme du côté du possesseur et la capacité créative du côté du créateur.
Ainsi, le possesseur et le créateur d’objet de luxe s’incarnent dans leur objet. En effet, le premier devient un collectionneur et donc un créateur puisqu’une collection se traduit par des choix personnels des objets acquis. Par ailleurs, le choix d’un objet de luxe n’est jamais anodin. Il signe notre personnalité et fait de nous des êtres dotés d’un certain raffinement, lequel est une forme d’exigence face au mauvais goût et au laisser-aller.

En conclusion, nous relevons trois composantes qui valorisent le luxe :
• c’est un objet qui correspond à une démarche personnalisée ;
• il est techniquement parfait ;
• il est esthétiquement beau.

C’est en ce sens qu’il permet une réconciliation du bien et du beau, de la personne humaine et de l’objet matériel dans la mesure où l’individu exerce un choix personnalisé et conscient sur un objet de valeur qu’il peut mesurer.

Quel rapports entre le luxe et les marques ?

Les relations entre Luxe et Marque

Quel lien, quelle histoire entre le luxe et les marques dites de produits de luxe ? A priori, le produit de luxe est synonyme de rareté du produit.

Pourtant, avec l’avènement de marques de luxe, le « marché du luxe » est né de l’abandon de l’unicité ou de la rareté d’un produit.

En effet, force est de constater que le succès mondial des ventes de marques dites de luxe atteste que la rareté ne fait désormais plus partie de la définition du luxe.
Pourquoi ? Tout d’abord, il y a de plus en plus de personnes ayant des moyens financiers importants (marchés sud-américain, Russe, Asie…). Face à cela, il est difficile de répondre à une telle demande en maintenant la notion de la rareté objective du produit.
En Asie, par exemple, l’importance de l’intégration sociale est très importante et beaucoup de personnes sont prêtes à dépenser des sommes importantes pour accéder à une certaine classe sociale et être reconnues comme appartenant à cette classe.
Le Japon a clairement démontré qu’il était possible de vendre cher et en grand nombre.
Le luxe correspond à une intégration qui n’est possible que si la marque est largement diffusée. Dans le cas contraire, une rareté serait perçue comme un élément destructeur de la valeur de la marque.

PEUT-ON IMAGINER UN LUXE SANS LES MARQUES ?

La marque est l’âme d’une maison de luxe. Elle l’incarne. C’est la marque qui anime et dirige. C’est elle, le boss. C’est cela qui explique la résilience d’une marque de luxe.
La marque reste aux commandes.

Dans le domaine du luxe, la marque a une histoire, des ancêtres, des créateurs, des racines culturelles et géographiques. Elle est ancrée, non inventée.
La marque de luxe crée son propre univers, un univers de rêve dans lequel le client souhaite s’immerger au travers d’un ou plusieurs produits. Elle cultive une certaine unicité. Ce que la marque de luxe craint, c’est la perte de cette unicité au travers des copies et contrefaçons alors que les marques de série craignent la banalisation ou l’indifférenciation de leurs produits.

Les objets de luxe sont des objets de marque de luxe.
Seul un diamant est un objet de luxe qui peut être apprécié et reconnu sans marque. Ce qui va compter, c’est sa taille et sa pureté.
Pour tout le reste, pas de luxe sans marque.

La marque de luxe se construit par la réputation faite à ses objets et à son service.
C’est une signature reconnue du beau dans le produit et le service. Elle renvoie à une stratification sociale et fait du porteur ou de l’acquéreur une personne à part – même si cette personne n’est pas la seule à posséder cet objet.
Dès lors, la marque de luxe remplit la fonction essentielle du luxe car elle recrée un écart, ce qui la distingue d’une marque premium.

DIFFERENCES ENTRE UNE MARQUE DE LUXE ET L’ARTISANAT

La marque est donc un visa social. Il ne suffit pas de coûter cher pour être qualifié de produit de luxe, il faut être doté d’un sceau culturel accepté comme étant un stratificateur social.

C’est ici une des différences avec l’artisanat. Le plus beau pull-over fabriqué dans une laine du Connemara, rare, fait à la main, source de plaisir et authentique ne pourra pas être considéré comme un facteur de stratification sociale. Ces objets ne sont pas érigés en objets de la distinction par ceux qui les adoubent (Bourdieu).

Autre différence entre la marque de luxe et l’artisanat : la marque de luxe est avant tout marque et ensuite luxe.
Prenons l’exemple de l’Inde qui dispose d’un artisanat séculaire de très haute qualité ; cette industrie ne peut se développer par manque de moyens et de stratégie. Ainsi, chez un créateur artisan de saris de luxe en Inde, chaque modèle sera différent et une taille 36 ne sera pas totalement identique à une autre taille 36, ce qui est incompatible avec le développement d’une marque de luxe où un 36 est un 36 et où tous les exemplaires se doivent d’être rigoureusement identiques.

Par ailleurs, l’Inde va livrer son produit au client… dans un sac plastique car l’idée d’investir dans un packaging en phase avec le produit n’est pas élaborée.

Et, enfin, dernière différence et non des moindres : la notion de marque n’est pas comprise, c’est-à-dire, l’importance de la signature, visible. Signature qui atteste du créateur, de « la maison » qui indique que le produit est bien plus que le travail d’un artisan mais que c’est l’expression d’un talent authentique reconnu socialement par les élites.

LA DEMOCRATISATION DU LUXE ou L’AVENEMENT DE LA MARQUE

Accéder à l’univers du luxe permet une croissance importante de la base des clients. Néanmoins, le risque majeur est la vulgarisation, écueil principal à éviter dans le processus de démocratisation du luxe. Pourtant, la démocratisation de quelque chose n’entraîne pas forcément sa vulgarisation, c’est-à-dire, une perte totale de valeur.
Si le luxe a pu être considéré comme un moteur majeur de la stratification sociale des sociétés inégalitaires, le luxe est devenu aussi l’élément d’une nouvelle stratification dans les sociétés démocratiques. Ici, nous relevons le paradoxe suivant : le processus démocratique qui favorise transparence et nivellement culturel aurait pu signer l’arrêt de mort du luxe. Or, c’est l’inverse qui s’est produit : le luxe, manifestation publique d’une stratification « transcendante » de la société ne meurt pas. Au contraire, il devient le créateur et le moteur d’une nouvelle stratification inhérente.
Les marques sont le principal facteur des transformations récentes de la notion de luxe.
Enfin, une remarque importante s’impose : dans une société démocratique, le luxe apporte certes de la stratification sociale, mais également de l’humanité. Il existe bien une relation affective systématique et très importante qui se crée entre une marque de luxe, un produit de luxe et un client. Si elle n’existe pas, alors c’est que le produit n’est pas un produit de luxe aux yeux du client.

Par ailleurs, le luxe compte une composante personnelle et hédoniste très forte. Sinon ce n’est plus du luxe mais du simple snobisme : on se laisse imposer un modèle à imiter au lieu de le choisir suivant ses goûts personnels et on pourrait vite tomber dans la provocation en voulant détenir tel ou tel produit !

De plus, le luxe ne se « consomme pas » au sens classique du terme : il est avant tout une recherche d’expérience, de vécu hédoniste rare.
Il comporte par ailleurs une forte composante esthétique, distinct de la composante hédoniste (ce que l’on trouve beau ne nous est pas forcément agréable). Enfin, le luxe, tant au travers de l’objet que du service, revêt un fort contenu humain. Il faut beaucoup de travail pour fabriquer du luxe. L’objet doit être fait main, le service rendu par un humain et non une machine.
Ainsi, pour que le luxe rencontre un vrai succès économique durable, il doit impérativement posséder deux axes : l’un social (luxe comme affirmation sociale à l’égard des autres) et un axe personnel (luxe comme plaisir individuel).

Dans le jeu social du luxe, notons ici qu’il est fondamental de rester éthique, tant à l’égard de l’autre qu’à l’égard de soi afin d’éviter d’être dans la provocation et/ou l’addiction.
Le luxe est là pour rendre celui qui en acquiert plus heureux : il ne faut pas qu’il devienne quelque chose dont la personne ne puisse plus se passer sans que cela ne le rende malheureux. La surabondance pourrait conduire à une certaine saturation et inhiber le plaisir du choix, de l’acquisition de l’objet.

En conclusion, le « moment » du luxe est celui de la fête, du cadeau que l’on fait à soi ou un autre. C’est bien « l’être » qui domine et non « l’avoir ».

LE LUXE ACCESSIBLE OU LUXE INTERMEDIAIRE

Une marque de luxe doit avoir des produits d’accès, c’est ce que nous appelons le « luxe accessible ».

Clairement, le luxe est un marqueur, c’est pourquoi il a besoin de marques. Le luxe a été défini par Bernard Dubois (HEC) ainsi « un objet de luxe qui est un objet ordinaire pour des gens extraordinaires, mais également un objet extraordinaire pour des gens ordinaires ».

L’idée étant que la marque de luxe ne s’enferme pas dans une sorte de religion ou une secte. La porte d’entrée doit pouvoir être ouverte à toute personne qui veut y entrer.

C’est pourquoi, la marque de luxe se manifeste dans la presse grand public, se donne à voir, à consommer visuellement par le plus grand nombre. Ces produits d’accès ne sont pas des produits de luxe mais respectent l’esprit et l’allure du luxe.

EXTENSION DE LA MARQUE

Cette stratégie consiste à appliquer la stratégie du luxe de la marque à un nouveau territoire : exemple Cartier, joaillier qui devient aussi horloger. Citons également Louis Vuitton, malletier qui devient maroquinier ou encore le maroquinier Hermès qui devient aussi fabricant de soieries.

L’extension de la marque est devenue incontournable pour continuer à valoriser une marque installée dans un environnement où apparaissent de nouveaux consommateurs, notamment en proposant des produits plus accessibles, démarche qui est aussi une nécessité vitale.

Ces extensions visent deux objectifs :
• la conquête de nouveaux clients pour la marque, des « futurs fidèles » qui pourraient par la suite acheter des produits plus chers ;
• la conquête des « vagabonds » du luxe, ceux qui achètent occasionnellement du luxe mais pas nécessairement une marque précise.

Néanmoins, le défi n’est pas des moindres. En effet, réussir une extension de marque suppose d’être habile au jeu de la diversification et savoir se protéger de ce qui distingue la marque. Une stratégie d’extension ne sera réussie que si elle parvient à renforcer effectivement la valeur économique de la marque tout en préservant l’image de rareté et d’exclusivité qui signe son appartenance à l’univers du luxe. Challenge délicat et parfois périlleux…
Dans la pratique, les sociétés de luxe retiennent trois facteurs essentiels pour la réussite d’une stratégie d’extension : la connaissance des territoires de la marque, la connaissance précise et fine de ses clients et la cohérence d’un mix marketing.

Le Welcome Pack, fidélisez et intégrez vos collaborateurs !

Le recrutement et la séduction de nouveaux collaborateurs sont essentiels pour une entreprise et l’accueil et l’intégration sont des facteurs importants pour la réussite de votre recrutement. Pour qu’il soit un succès, les entreprises développent maintenant des Welcome Pack qui permettent, en plus d’intégrer complètement le salarié, de faire rayonner son image et sa marque.

Un nouvel outil

L’époque du catalogue papier qui répertoriait sur les process de l’entreprise, les contacts, les procédures, les avantages sociaux, les RTT, la cantine, le mot du DG… est terminée. Place au Welcome Pack, le kit de bienvenue du nouveau millénaire.

Ce kit permet de renvoyer le message au nouveau collaborateur que l’entreprise est ravie de l’accueillir.

Réussir son Welcome Pack

Un bon Welcome Pack se doit de renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Avec le Welcome Pack, on rentre dans le concret. Le kit est composé de fournitures utiles et de qualité.

La société investit dans un Welcome Pack dans lequel on investit, afin de ne pas offrir des objets bas de gamme, qui  auraient un impact négatif sur l’image de l’entreprise. Voici quelques exemples de Welcome Pack réussis :

. Des objets de qualité et utiles, car ils seront utilisés dans un cadre professionnel : Un carnet personnalisé par exemple.

. Des cadeaux à l’image de l’entreprise : des vétements, sacoches et autres cadeaux aux couleurs de l’entreprise, tout en restant dans le haut de gamme

. Des petites attentions comme des pass cinémas, billets de sports…

. Un kit de formation et un programme d’activité dédié à l’intégration.

Exemples de welcome pack

Comment accueillir votre nouveau collaborateur ?

Son arrivée dans l’entreprise, c’est comme l’arrivée d’une nouvelle personne dans une famille : c’est un évènement.

Ainsi, plusieurs actions peuvent être mises en place pour annoncer son arrivée ( réseaux sociaux de l’entreprise, site internet, interview…)

L’après Welcome Pack

L’accueil se joue sur la durée et le Welcome Pack est une entrée en matière dans le cycle de fidélisation.

Vous pouvez retrouver dans le Welcome Pack d’OMYAGUE :

Le Welcome Pack OMYAGUE  

 

 

– Un Stylo S.T.Dupont

– Un sac Longchamp

– Un carnet personalisé My Paperbook

– Un coffret Damman Freres

– Une batterie Xoopar

 – Une Swiss Card Victorinox

 

 Composez votre Welcome Pack sur la plateforme OMYAGUE : inspirations-cadeaux.com !

Vous pouvez également découvrir les cadeaux d’affaires de nos exposants sur le salon OMYAGUE !

Pourquoi pas un objet connecté ?

Les objets connectés et les cadeaux d'affaires

Les objets connectés et les cadeaux d'affaires

Les objets connectés sont de plus en plus présents dans notre quotidien. Tous liés à nos smartphones, ils s’associent parfaitement à ces derniers en étant innovants et en nous facilitant la vie. De plus en plus adeptes des nouvelles technologies, les consommateurs sont friands de ces petits objets qui nous suivent partout et qui nous simplifient le quotidien.

Que ce soit dans la domotique (maison) via nos smartphones en pouvant contrôler son alarme, regarder les caméras de surveillance, gérer ses volets ou dans le domaine de la santé via des bracelets qui contrôlent notre sommeil et notre activité physique journalière, souvent reliés à des balances connectées qui retransmettent toutes les informations récoltées sur l’application téléphone ou sur votre ordinateur. Ce n’est pas tout, de plus en plus d’objets médicaux comme les tensiomètres sont connectés via votre montre. Votre voiture peut être aussi reliée à votre téléphone via un capteur ou votre tableau de bord. On n’arrête pas le progrès et le marché des objets connectés est en pleine expansion.

1. LES OBJETS CONNECTÉS EN CHIFFRES

2015 sera l’année de l’objet connecté. Pourtant déjà bien présent sur le marché, celui-ci est loin d’avoir convaincu encore tout le monde. Mais le marché est en bonne voie car 68% des français veulent un objet connecté et compte investir. Une étude a démontré qu’entre 2015 & 2020 les français pourraient acquérir deux milliards d’objets connectés soit plus d’une trentaine par personne. Il faut dire qu’il en existe de multiples liés à divers secteurs. 59% des français veulent les utiliser pour la voiture, 56% pour la maison, 52% en multimédia et 47% pour la santé. Les hommes (52%) sont beaucoup plus sensibles et intéressés par l’univers des objets connectés que les femmes qui ne seraient que 40% prêtes à investir.

Aujourd’hui le bémol que pourrait rencontrer le secteur de l’objet connecté c’est la méfiance de certains consommateurs qui n’oseraient pas investir dans ce dernier de peur d’une éventuelle récupération des données par les entreprises. 35% des français attendent le développement de ces produits, estimant que pour le moment, ils ont besoin d’être plus performants et plus convaincants.

2. L’ESSOR DE L’OBJET CONNECTÉ EN BTOC

Samsung a lancé les objets connectés sur le marché grâce à sa montre connectée « Gear » ; cette dernière a la particularité d’être connectée à votre smartphone et de pouvoir lire vos mails, vos messages ou encore de répondre à vos appels via ce bijou présent à votre poignet. Les bracelets et objets de santé connectés sont arrivés il y a déjà quelques années sur le marché mais il a fallu du temps avant l’explosion du secteur.

Les consommateurs de plus en plus dépendants de leur téléphone ont commencé à s’intéresser à la connectivité d’abord pour la voiture ou la maison, avant de se pencher maintenant de plus en plus vers ces nouveaux accessoires. Exemple : les bracelets de suivi de santé connectés de plus en plus réputés où chacun peut suivre son alimentation ou encore son activité sportive. C’est ainsi que Jawbone, Fitbit ou encore Withings ont envahi notre vie et sont devenus des acteurs importants du marché. La marque Nike en a aussi profité pour sortir son application mobile et son bracelet pour les coureurs qui peuvent dès lors avoir un suivi complet de leurs performances.

3. L’OBJET CONNECTÉ DANS LE BTOB

Grâce à tous ces objets liés au téléphone, le travail est grandement facilité et les entreprises songent de plus en plus à équiper leurs employés de ces nouveaux bijoux de la technologie. Lire ses mails sur sa montre, répondre sans avoir à sortir le téléphone de sa poche, trouver une information sans aucune difficulté juste en regardant son poignet. Les collaborateurs sont plus rapides et performants avec l’outil de l’objet connecté.

Pour ce qui est d’idées cadeaux d’affaires, les entreprises songent de plus en plus à faire plaisir à leurs collaborateurs et à leurs clients avec des bracelets de santé connectés. Ces petits bracelets vous suivent en permanence et permettent un suivi de plus en plus précis de vos activités et de votre alimentation. Votre sommeil aussi est étudié, il n’y a plus d’excuses pour arriver fatigué au travail. Certains comme Philips s’investissent et développent leur gamme dans la domotique et notamment le contrôle de la lumière via le smartphone ; ouverte au BtoB, la marque innove d’année en année. Fort du succès de l’aide sportive des objets connectés, les entreprises comme Decathlon, Mykronoz,… tous sur le marché du cadeau d’entreprise innovent et élargissent leur gamme afin de répondre à l’accroissement de la demande du connecté en entreprise.

 

Vous souhaitez trouver des objets connectés pour vos opérations cadeaux d’affaires ? Retrouvez les marques sur le salon OMYAGUE !

Cadeaux d’affaires Made in France

Made in France

Le Made In France est une valeur sûre de l’économie française ; il est la fierté de notre pays et ce qui nous permet de vendre au-delà des frontières. Fort de notre savoir-faire et de notre qualité, nos amis américains et asiatiques s’arrachent les produits de luxe et n’hésitent pas à venir sur nos terres pour combler cette envie de produits régionaux.
Concernant le prêt-à-porter, la maroquinerie ou les bijoux et accessoires, le Made In France est une marque à elle seule. Qu’en est-il des autochtones français ? Achetons-nous et privilégions-nous le Made In France lors de nos achats ? Longtemps une valeur sûre, l’arrivée de la mondialisation dans les années 80 nous a écartés de nos produits. Avides de nouveautés et de l’inconnu, les français ont délaissé le Made In France au profit de produits étrangers. Mis en danger durant la mondialisation, aujourd’hui il est redevenu tendance partout dans le monde.

Les cadeaux d'affaires made in france1.LA MONDIALISATION

Durant les années 80 le monde a ouvert ses frontières afin que les échanges commerciaux soient plus fluides et que l’économie mondiale soit relancée. Cette mondialisation a engendré les délocalisations de certaines de nos entreprises afin de produire à moindre coût. L’effet Made In France a alors subi un passage à vide mettant en péril plusieurs d’entre elles. Il faut dire que l’attractivité du gain était fort au-delà de nos frontières ; certes les consommateurs potentiels ont été décuplés mais le fait de pouvoir produire moins cher permettait des bénéfices beaucoup plus importants pour les entreprises. La situation financière et le chômage se sont aggravés et le pouvoir d’achat en France a diminué. Les français ont préféré acheter moins cher et de moins bonne qualité afin de réaliser des économies.

Ces dernières années, les plans de relance ont été nombreux et le gouvernement a tenté tant bien que mal de promouvoir le marché et de relancer la productivité française. Aujourd’hui avec l’augmentation des coûts de transports et de la main d’oeuvre asiatique les marques françaises reviennent petit à petit dans l’hexagone et réimplantent leur production sur nos terres. Le différentiel entre production asiatique et production française a nettement diminué ; Les français recherchent un retour aux racines et préfèrent investir dans un produit Made In France au détriment d’un produit étranger.

2.L’ESSOR DU MADE IN France

 Aujourd’hui le Made In France au-delà d’être un gage de qualité est aussi devenu tendance. Même si le luxe n’a jamais été vraiment touché, cette mode se fait sentir désormais dans le produit classique. Les français lassés des produits étrangers de moindre qualité se sont remis à consommer les produits du terroir et à les privilégier lors de leurs achats.
Aujourd’hui de nombreuses entreprises fabriquent en France comme Moulinex, Whirlpool ou Electrolux dans l’électroménager. Revol et Le Creuset, deux spécialistes des arts de la table et de la cuisine, sont aussi Made In France et perpétuent les valeurs françaises à travers leurs produits. Dans le prêt-à-porter ce sont des usines françaises qui fabriquent pour la marque Saint James ou Verlaine & Rimbaud. Aujourd’hui c’est la tendance !

3.LE MADE IN FRANCE DANS LE BTOB

Lors de la signature d’un contrat ou d’un échange avec un interlocuteur, il est important de montrer sa gratitude. Offrir un cadeau d’affaires marque l’esprit, et le client ou le collaborateur se sentira estimé et remercié. Une attention Made In France est plus marquante et plus appréciée. Les collaborateurs étrangers y sont très sensibles.
C’est pourquoi aujourd’hui le Made In France est devenu la sensation du moment pour les entreprises françaises. Les marques l’ont bien compris et beaucoup d’entre elles ont décidé d’ouvrir leurs portes au BtoB, devenu un marché fructueux. À l’image des grandes marques de luxe comme Longchamp dans la maroquinerie, Ladurée ou encore Baron Philippe de Rotschild dans l’univers culinaire. Ces marques très réputées auprès des particuliers ont saisi l’ouverture d’investir dans le BtoB, nouveau marché prometteur et en croissance perpétuelle.

4.QU’EN EST-IL DE L’ÉCO -RESPONSABILITÉ ?

L’environnement et l’éco-responsabilité sont aussi des facteurs importants pour la consommation ; aujourd’hui une décision d’achat ne se fait plus uniquement selon l’utilité ou la beauté d’un produit mais selon son origine et son impact environnemental. Depuis quelques années, l’état français et l’union européenne mettent en place des lois et des plans pour lutter contre le réchauffement climatique et préserver notre planète. La force du Made In France contrairement aux pays asiatiques réside dans la prise du respect de l’environnement, de l’utilisation des matières premières, de l’utilisation des machines de fabrication et de l’incidence du transport qui réduit les émissions de CO2. Aujourd’hui pour réussir, il faut miser sur le Made In France et le label écoresponsable.

 

Nombreuses sont les entreprises qui souhaitent connaître l’origine de fabrication des cadeaux d’affaires qu’elles offrent pour diverses occasions. LE MADE IN FRANCE est souvent cité comme critère de choix. Mais celui-ci est-il déterminant ? Quelles en sont les limites ? Nous avons fait appel à quelques MARQUES spécialistes de la fabrication française afin de connaître l’impact du MADE IN FRANCE dans leur approche marketing et vente en BtoB.

Logo de Waterman Paris

REPOUSSER LES FRONTIÈRES DU LUXE ET DE L’ÉLÉGANCE A LA FRANÇAISE

« Au cours des dernières décennies, l’accélération de la mondialisation et le besoin de réduire les coûts de production ont créé des opportunités de marchés pour de nombreux fournisseurs, notamment en Asie. Cependant, rien ne peut remplacer l’attrait universel et ce « je ne sais quoi » dont jouissent les marques françaises.

Aujourd’hui encore, la signature “Made in France” reste un gage de qualité, d’expertise et d’élégance pour le consommateur. Très souvent, elle est la promesse d’un prestige et d’un savoir-faire transmis à travers de nombreuses générations d’artisans. Ces promesses sont au cœur de la marque Waterman depuis sa création en 1883, et offrent la garantie d’une qualité constante tout au long de la chaîne de production, de l’usage de matériaux raffinés et d’un travail d’orfèvre. Ce savoir-faire dans le travail des métaux précieux a d’ailleurs été récompensé par la médaille d’or lors de l’Exposition Universelle de Paris en 1900.

Pour la marque Waterman la mention « Made In France » ne se résume pas uniquement à garantir l’origine des produits. Dans son Centre l’Excellence situé près de Nantes, plus de 400 artisans qualifiés utilisent des techniques de pointe, associant design novateurs et matériaux d’une grande finesse. Délicatement travaillées, les collections de stylos produites en France sont de vrais bijoux résultant d’un savoir-faire historique et irremplaçable. Depuis plus d’un siècle, Waterman puise son inspiration dans un héritage français alliant Art, Architecture et Orfèvrerie pour réaliser de véritables pièces de collection.« 

Valentine VERNAZ Développement des marchés en pays émergents.

 

Logo Les éditions Jean Lenoir

1.Comment l’idée de fonder les Éditions Jean Lenoir est-elle née ?

 « Né du vin », Jean Lenoir a vu le jour en Bourgogne. Sa passion, son accent, son travail témoignent de cette identité.

C’est pour répondre à la question « comment apprendre le goût et l’odorat ? » que celui qui est alors Directeur adjoint de la maison de la culture de Chalon-sur-Saône, décide de suivre des cours de sommelier à Beaune. Il prend alors conscience de la diversité et de la richesse des arômes contenus dans le vin.
Le principe des flacons naît de sa seconde interrogation : « comment transmettre cette découverte ? ». Une valise-objet avec 120 arômes lui sert à animer des stages dans la France entière et à offrir ainsi tout un vocabulaire pour le vin. En 1981, 1000 exemplaires du Nez du Vin® 54 arômes sont vendus en souscription à compte d’auteur. Ouvrage unique fait d’écrits et d’odeurs, il suscite d’emblée la surprise et l’admiration de tous, spécialistes et amateurs.

2.Le fait de mettre en avant les perceptions sensorielles rend l’expérience pour le consommateur unique, est-ce le facteur de votre succès ?

Depuis plus de 30 ans, Jean Lenoir est reconnu mondialement comme le défricheur de la culture de l’odorat. Le Nez du Vin®, Le Nez du Café® et Le Nez du Whisky® sont constitués d’une collection d’arômes et d’un livre pour apprendre à sentir et à déguster. Alphabets olfactifs, ils offrent un langage universel. Notes aromatiques, elles procurent un solfège pour permettre aux néophytes comme aux amateurs et aux professionnels de faire leur gamme. Jeux d’éveil, d’identification et de mémorisation, ils permettent un apprentissage simple, intelligent et ludique de l’art de déguster.

Cadeau d'affaires les éditions jean lenoir

Nos ouvrages s’appréhendent par de multiples perceptions sensorielles : la lecture, le toucher, mais également l’odorat, brisant d’un coup le rapport traditionnel que nous entretenons avec le livre. La justesse et la qualité des arômes ont fait la notoriété de chacune de nos collections. En Provence, terre des arômes, nous élaborons quotidiennement des créations aromatiques d’un réalisme saisissant.
Nos livres-objets sont fabriqués en France et assemblés à la main. Qu’il s’agisse de la verrerie, de la papeterie, de l’impression ou de la sérigraphie, nous nous appuyons sur le savoir-faire d’artisans de talent. Nous travaillons notamment avec l’imprimerie rennaise Media Graphic. Cette entreprise, composée uniquement de salariés associés, a remporté le Cadrat d’or 2013 : seule distinction décernée par un jury indépendant, considérée dans la filière graphique comme le plus glorieux et le plus respectable de tous les prix décernés par la profession.

3. Dans les années à venir quels sont vos projets de développement et d’innovation ? La fabrication se fera-t-elle toujours sur le territoire français ?

Les Éditions Jean Lenoir ont traqué les odeurs qui architecturent trois cultures touchant l’humanité entière : la vigne, le café et les céréales. De nombreux champs olfactifs restent à défricher !

 Avec la ferme volonté de continuer à concevoir, fabriquer et imprimer les arômes, les livres et leurs écrins ; et ce d’autant plus que cette exigence répond à la demande de nos clients. Traduits en 11 langues, nos ouvrages s’exportent dans le monde entier et nous constatons partout que le « Made In France » représente un atout majeur.

 Léa DESPORTES Responsable de la communication

 

Des cadeaux d’affaires Made in France vous attendent sur OMYAGUE, découvrez les sur omyague.com !

Le secteur du cadeau d’affaires en 2017

Les types de cadeaux d'affaires offerts en 2016

Comme chaque année, OMYAGUE traque les tendances du marché des cadeaux d’affaires pour connaître ses évolutions. Premier constat par rapport à 2016, les entreprises consacrant des budgets cadeaux entre 150 à 500 € par personne sont en augmentation de 3,1 % et font jusqu’à 4 opérations par an. Le prix, l’utilité, la qualité, l’adéquation avec les goûts du destinataire et le prestige du produit restent les principaux critères d’achat, tout comme le made in France. Le cadeau d’entreprise reste le moyen le plus sûr de fidéliser et d’entretenir l’amitié et nos acheteurs sélectionnent leurs produits dans tous les domaines. Le maître mot est de cibler pour faire réellement plaisir au destinataire !

Découvrez ci-dessous tous les chiffres clés et l’analyse 2017 :

L'étude OMYAGUE sur les cadeaux d'affaires1/2/3. Le nombre de répondants à notre étude de marché est de 500 professionnels.

Le profil ciblé est large puisqu’il comprend aussi bien des sociétés de petite taille (moins de 20 employés) que des entreprises de plus de 300 employés.

Le graphique 1 représente le secteur d’activité de l’entreprise dans laquelle nos sondés travaillent. Nous pouvons remarquer que la majorité des personnes interrogées (17 %) sont dans le commerce, la distribution, le négoce et que 15,5 % sont dans les services. Globalement ces sociétés sont issues de tous les secteurs d’activité. En effet, et c’est peut-être une caractéristique du secteur du cadeau d’affaire dans son sens large, toutes les entreprises peuvent être amenées à rechercher et à acheter des cadeaux. De façon ponctuelle ou récurrente, les objectifs de chaque société sont différents et variés. Quatre se détachent du lot et nous retrouvons les principaux, qui reviennent d’année en année, à savoir : la fidélisation, la stimulation et motivation, le remerciement et la célébration.

Le budget pour les cadeaux d'affaires en 2017

4.Ce graphique nous permet d’étudier le budget moyen que les entreprises consacrent au cadeau d’affaires. Dans l’ensemble les cadeaux coûtent moins de 65 €.
En effet 38 % des sondés disent que leur budget cadeau se situe en dessous de 30 €HT et 34 % situent leur budget entre 30 et 65 €.  Seulement 26 % ont un budget supérieur à 65 € : 18 % entre 65 et 150 €, 8,5 % entre 150 et 500 € et 1,5 % au-dessus de 500 €.

Les budgets en dessous de 30 € sont en légère baisse cette année par rapport à l’année dernière : 38 % en 2017 contre 43 % en 2016. Les budgets entre 30 et 65 € ont augmenté de 2 %. La plus forte augmentation s’observe au niveau des budgets allant de 150 à 500 €. En effet cette classe passe de 5,5 % en 2016 à 8,5 % en 2017.

À travers ces augmentations, nous pouvons observer la volonté des entreprises qui ont tendance à favoriser la qualité en augmentant légèrement leur budget pour les cadeaux d’entreprise. Ces données confirment donc la tendance.

Le budget cadeaux d'affaires moyen par personne

5. Ce graphique nous permet d’étudier le budget accordé aux cadeaux d’affaires en fonction de la taille de l’entreprise. De manière générale, il semble que pour 41,1 % des entreprises de moins de 20 employés, le budget accordé aux cadeaux d’affaires est situé entre 30 et 65 € H.T et un tiers des entreprises de moins de 20 employés accordent un budget aux cadeaux d’entreprise inférieur à 30 € H.T (32,6 %).

Toutefois, on peut souligner qu’aucune entreprise de moins de 20 employés interrogée n’accorde un budget par cadeau supérieur à 500 € H.T. Par ailleurs, il semble qu’une majorité des entreprises entre 50 et 150 employés allouent un budget par cadeau inférieur à 30 € H.T (62,5 %). Cela montre donc que ce n’est pas la taille de l’entreprise qui aura une influence sur le budget accordé par cadeau et par personne.

En effet les entreprises réalisent moins de cadeaux mais offrent des cadeaux de meilleure qualité. Ce n’est plus la quantité qui est recherchée, mais la qualité.

Néanmoins, nous avons constaté que seules les entreprises dont la taille dépasse les 300 employés, ont un budget par cadeau et par personne supérieur à 500 € H.T (6,3 %). Nous pouvons tout de même remarquer une certaine tendance au niveau du budget, puisque toutes les entreprises accordent en moyenne un budget par cadeau d’affaires et par personne inférieur à 30 € H.T.

Nombres d'opérations cadeaux d'affaires par an

7.Ce schéma nous permet d’observer les éventuelles variations du budget en fonction du nombre d’opérations effectuées par an. Les entreprises disposant d’un budget inférieur à 30 € par personne ont majoritairement tendance à effectuer plus de 4 opérations par an (39,5 %). 25 % n’en font qu’une et 21,2 % en font 2.

Les entreprises disposant d’un budget compris entre 30 et 65 € par personne ont tendance pour 29,4 % d’entre elles à faire plus de quatre opérations par an. 26,5 % d’entre elles font deux opérations et 20,6 % n’en font qu’une par an.

44,4 % des entreprises disposant d’un budget pour les cadeaux d’affaires compris entre 65 € et 150 € par personne font plus de quatre opérations par an, 19,4 % d’entre elles en font une par an et un peu plus du quart, soit 16,7 %, en font deux par an.

Les entreprises consacrant un budget par personne compris entre 150 € et 500 € font pour 47,1 % des sondés plus de quatre opérations par an ; elles font pour 29,4 % des sondés deux opérations par an et pour 17,6 % des sondés seulement une opération par an. Les entreprises ayant un budget par personne pour les cadeaux d’affaires de plus de 500 € font équitablement une, deux et trois opérations par an (33,33 %) mais ne font pas plus de 4 opérations par an.

En résumé, nous remarquons ici que la majorité des entreprises disposant d’un budget compris entre moins de 30 € et 500 € font principalement plus de quatre opérations par an. À l’inverse, les entreprises disposant d’un budget de plus de 500 € par personne pour les cadeaux d’entreprise ne font pas plus de 4 opérations par an mais plutôt une, deux, trois ou quatre opérations à l’année.

Critères de sélection dans le choix du cadeau d'affaires8. Ce graphique nous permet d’évaluer l’importance des principaux critères d’achats intervenant dans le choix des cadeaux d’affaires.

  • Pour le critère du prix plus de la majorité des sondés (61,5 %) disent le considérer comme important et 30,5 % des sondés considèrent le prix comme un critère très important. 6,5 % le considère comme peu important et 1,5 % comme pas important.
  • Pour l’utilité du produit une majorité de sondés le considèrent comme important (60,5 %) et près de la moitié (29 %) considèrent ce critère comme très important. 10 % le considèrent comme peu important et seulement 0,5 % comme pas important.
  • Les goûts des destinataires sont quant à eux considérés comme importants pour 57 % des sondés et considérés comme très importants pour 32,5 %. 8,5 % les considèrent comme peu importants et 2 % comme pas importants.
  • Pour le prestige de la marque 39 % des sondés nous ont désignés ce critère comme important et 32 % comme peu important. 19,5 % comme très important et enfin 9,5 % comme pas important.
  • Pour le critère de la qualité 49,5 % des 200 sondés nous ont dit le considérer comme important et 45 % comme très important. 5 % le considèrent comme peu important et seulement 0,5 % comme pas important.

Nous pouvons également remarquer que le prix reste le critère le plus important aux yeux des sondés. En effet,  les pourcentages des sondés ayant déclaré ce critère comme important (61,5 %) ou très important (30,5 %) représentent 92 % des sondés. En réalisant le même calcul (proportion des sondés pour « important » + proportion des sondés pour « très important ») on remarque que les critères de l’utilité, des goûts du destinataire et de la qualité arrivent tous à 89,5 %. En effectuant le même calcul pour le critère du prestige de la marque, il en ressort que 58,5 % des sondés le plébiscitent.

Types de cadeaux d'affaires offerts

9. Tout d’abord, nous pouvons remarquer que les produits gastronomiques et colis gourmands sont très appréciés. Les champagnes, vins et spiritueux tiennent toujours une place importante. Ce type de cadeaux d’affaires représente respectivement 41,5 % et 45,5 %.

Les classiques sont toujours de mise, les accessoires de bureau (stylos, agendas…) et la maroquinerie sont plébiscités respectivement à 40,5 % et 23 %.

On note, comme chaque année depuis plus de 3 ans, l’intérêt croissant pour les produits high-tech, informatique et multimédia.

Les cadeaux dit « immatériels » comme les cartes cadeaux et chèques cadeaux maintiennent leur position en représentant respectivement 30 % et 22 %.

On remarque aussi que les articles liés aux loisirs (au sens large, accessoires, voyages, weekend…) sont de plus en plus recherchés et recueillent 31 % des suffrages.

Nous pouvons donc constater une grande diversité de gammes de produits dédiées au secteur du cadeau d’affaires mais certains produits phares, incontournables, gardent la même tendance d’année en année (champagnes, produits gastronomiques, accessoires de bureau).

 

Pour découvrir des cadeaux d’affaires d’exception et des marques prestigieuses, rendez-vous sur le salon OMYAGUE ! 

L’univers du sport au cœur du cadeau d’affaires !

Sport et cadeaux d'affaires

Les nombreux événements sportifs passés et à venir passionnent un large public. Les entreprises ne sont pas en reste… Elles organisent toutes sortes d’événements autour de ce thème très prisé : concours, challenges, Incentive… Les marques spécialistes de cet univers ont su répondre à leurs demandes et développent des gammes de produits et cadeaux d’entreprise « sur-mesure » spécifiquement pour le BtoB.

 

3 ENSEIGNES NOUS EN DISENT PLUS :

logo-adidas

Adidas est l’acteur majeur d’un marché du sport en forte croissance.

Fort de son expérience et de ses partenariats sportifs conséquents (UEFA, FIFA,…), le B2B s’inscrit au cœur de l’activité d’Adidas.

Cela se concrétise au niveau national par 3 piliers majeurs :

  • Une équipe dédiée
  • Une offre cadeau d’entreprise (large gamme de produits & possibilités de personnalisation)
  • Un niveau de service élevé

En terme de réalisations, des collaborations riches et variées ont été entreprises avec des partenaires du CAC 40, des PME et des collectivités.

L’année 2016 s’annonce riche en émotions grâce à l’Euro de football qui aura lieu sur notre territoire. Comme pour l’impact de la coupe du monde 1998 sur notre économie nationale, on constate déjà, depuis plusieurs mois, une forte embellie de partenariats avec des entreprises qui souhaitent profiter de ce moment pour activer des opérations internes et/ ou externes. Cette démarche pro-active est la plus optimale car elle permet à l’entreprise de se garantir d’une disponibilité de produits promotionnels pour l’ opération qu’elle activera sur 2016. Nous incitons donc tous les partenaires ou futurs partenaires à s’inscrire dans cette approche.

HUGUES ASSANT
Senior Manager B2B
Adidas France


 

logo-fff

Gamme officielle FFF : offrez-vous l’Equipe de France de Football !

M2A, agence lyonnaise spécialiste du merchandising sportif et du vêtement d’images, a été sélectionnée par la FFF pour imaginer et concevoir une gamme officielle de produits dérivés, spécialement dédiée aux annonceurs, CE, collectivités, (cadeaux d’affaires, objets publicitaire, etc …).

L’année 2016 sera résolument sportive avec la tenue de l’Euro de Football en France, et l’Equipe de France sera ainsi au cœur de toutes les attentions. Le football restant de très loin le sport le plus porteur, cette gamme Premium se positionne comme incontournable pour tous les supporters, mais aussi excellent vecteur de communication autour d’opérations d’incentive.

Spécialisée dans la communication par l’objet appliquée à l’univers sportif, M2A collabore aussi avec de nombreux groupes en leur apportant leur savoir-faire et leur créativité sur tout type d’événements sportifs. Ex : ballons de rugby Société Générale, chaufferettes «rugby» pour le PMU, personnage antistress RAGT sur le Tour de France, kit football Carrefour (maillots, écharpes de supporters, ballons personnalisés, …).

En surfant sur cette déferlante football qui ne manquera pas d’envahir le paysage médiatique dans les prochains mois, les annonceurs pourront par ce biais afficher leur soutien aux Bleus, fédérer leurs propres équipes autour d’une ferveur nationale et enfin stimuler leurs clients et prospects en leur offrant un cadeau d’entreprise d’une marque forte dans un contexte passionnant.

SÉBASTIEN BOSCH
Spécialiste merchandising sportif
& communication par l’objet


Logo Decathlon Pro

DECATHLON PRO est un service du groupe Decathlon dédié aux professionnels (collectivités et entreprises) complémentaires du magasin.

« Nous proposons une sélection des produits du magasin et une gamme de produits complémentaire spécialement conçue pour les professionnels. Nous proposons également des services répondant aux besoins spécifiques des pros. Decathlon Pro et le service Cadeaux d’affaires existent depuis l’an 2000.

Nous proposons à l’occasion des quelques événements sportifs important (Coupe du Monde Rugby et Foot / Euro de Football / Tour de France) des gammes de produits spécifiques (cadeaux d’entreprise et objets publicitaires) soit par l’intermédiaire de nos marques Décathlon ou en référençant directement les produits des grandes marques Internationales.

À cette occasion ce référencement est communiqué à nos clients via un catalogue papier et online, des emailings et des campagnes adwords.

Quelques sports initient un peu plus d’intérêts en terme de cadeaux comme par exemple :

  • Les sports collectifs (en fonction de l’événement de l’année)
  • Hi tech (Caméras, GPS, Montre, produits connectés)
  • Produits de plein air (Vélos, Trottinette, jeux de raquette d’extérieur, trampoline)
  • Produits saisonniers (Plage ou sports d’hiver en fonction de la période) »

CLAIRE THUILLIEZ
Responsable Clientèle
Grands Comptes


Pour en savoir plus sur le salon référence du cadeau d’affaires : omyague.com

Opinel®

logo opinel

Logo Opinel

Créé en 1890 par Joseph Opinel, forgeron-taillandier en Savoie, le couteau de poche Opinel accompagne depuis 126 ans le bricoleur, l’artisan, le randonneur , le pêcheur, l’amoureux de la nature…

 

Un objet simple, fonctionnel et durable, symbole du patrimoine français et adopté dans le monde entier. Depuis sa création, environ 300 Millions de couteaux Opinel ont été vendus dans plus de 70 pays. Avec le même souci de simplicité et de fiabilité, Opinel a imaginé d’autres lignes de couteaux et d’outils pour les adeptes d’une coupe efficace pour le jardin, la cuisine, la table… Ils symbolisent le juste équilibre entre le design et l’authenticité, un attachement à un savoir-faire ancestral et la volonté de toujours proposer l’outil le mieux adapté à l’usage.

Couteaux Opinel

Devenu un symbole incontournable de la culture française, l’indispensable couteau de poche a fait le tour du monde et s’est retrouvé dans la poche des plus grands artistes, aventuriers, navigateurs, cuisiniers, tels que Pablo Picasso, Eric Tabarly, Jean Louis Etienne, Ellen Macarthur ou encore Paul Bocuse pour qui le seul produit à emporter sur une île déserte serait son Opinel. Opinel vous propose de personnaliser tous les produits de sa collection. Ainsi en offrant un cadeau d’affaires Opinel, vous associez votre nom et votre image de marque à un produit de qualité, iconique et intemporel, qui depuis 126 ans est proche de la nature et porteur de valeur de transmission de génération en génération.

De la gravure à la tampographie, en passant par la sublimation 3D, de nombreux procédés de marquage sont possibles. Notre service de personnalisation vous apportera un suivi sur mesure pour répondre parfaitement à vos attentes et vos besoins en termes de cadeaux d’entreprise.

 

Découvrez de nombreux articles Opinel à prix professionnels sur la boutique inspirations-cadeaux.com


Contact

Service de personnalisation

508 Boulevard Henry Bordeaux

73000 CHAMBERY – France

Nathalie Bouquet

n.bouquet@opinel.com

+33(0)4 79 69 82 85

 


Retrouvez Opinel sur le salon OMYAGUE, le salon du cadeau d’affaires d’exception

Rituals®

logo rituals

Logo de Rituals

Un véritable art de vivre et la promesse du bien-être au quotidien…

Rituals est avant tout l’histoire d’une passion, celle de créer de purs moments de bonheur. Fondée en 2000, Rituals est la première marque à proposer une expérience holistique du bien- être en associant des produits de beauté à des produits pour se sentir bien chez soi. Avec ses collections variées (soins pour le corps, thés, bougies, parfums d’ambiance…), la marque transforme chaque geste du quotidien en moments uniques et précieux.

Vous recherchez un cadeau d’entreprise vraiment unique ? Vous souhaitez remercier vos clients en leur offrant un programme de fidélité axé sur le bien-être ? Grâce à sa collection de produits Maison & Corps, Rituals répond à tous vos besoins, quel que soit votre secteur d’activité, et vous propose des prestations à la carte pour des cadeaux d’affaires prestigieux et réussis.

cadeaux d'affaires Rituals

 

Marquez les esprits !

Avec une offre allant de 10€ à 300€, les collections de Rituals répondent à tous les besoins en cadeaux d’affaires, programmes de fidélisation ou opérations de motivation. Rituals propose également des cadeaux pour célébrer les naissances ou les départs à la retraite, qui restent des moments clés dans la vie de l’entreprise. Et pour ceux qui préfèrent laisser leurs employés et clients choisir leur cadeau, la marque propose également ses cartes cadeaux, utilisables aussi bien en ligne qu’en boutique. Les cadeaux d’entreprise Rituals sont une véritable invitation à la détente, pour un moment de bien-être. Ils sont uniques, originaux et sauront ravir leur destinataire à coup sûr.

 

Des Prestations à la carte pour des cadeaux d’affaires réussis

• Des cadeaux personnalisés : Si vous commandez 25 000 unités ou plus, nous pouvons vous proposer un design personnalisé de nos produits & coffrets-cadeaux en fonction de vos besoins.

• Des cadeaux élégants : Parce que nous pensons que l’emballage cadeau est aussi important que le cadeau lui-même, tous nos cadeaux sont magnifiquement emballés.

• Des cartes cadeaux à partir de 10 €, utilisables en ligne et en boutique.

• Une livraison rapide : Vos cadeaux sont livrés dans les cinq jours suivants la commande.

• Un accompagnement conseil : Un interlocuteur unique en France qui saura vous aider à trouver les cadeaux parfaits.

 


Contact

Marie-Loide MARZIOU

B2Bfrance@rituals.com

01.57.40.67.93

Et plus d’infos sur www.rituals.com


 

Retrouvez Rituals sur le salon du cadeau d’affaires OMYAGUE

Disneyland® Paris

Logo disney business solutions

Logo Disney Business Solutions

Le seul endroit pour rêver et tout partager

Aujourd’hui encore, la vision de Walt Disney se perpétue à travers les sourires, les émotions et les moments de bonheur partagés en famille au cœur des Parcs Disney® à travers le monde. C’est cet héritage, que depuis le tout premier jour, Disneyland® Paris prolonge en immergeant ses visiteurs dans une expérience Disney exceptionnelle, synonyme de rêves, d’émerveillement et d’instants magiques.

Inauguré en 1992, Disneyland® Paris, qui accueille plus de 14 millions de visiteurs par an, est devenu la première destination touristique d’Europe, forte de deux Parcs à thèmes, sept hôtels d’une capacité de 5 800 chambres et d’un large éventail de divertissements qu’elle propose 365 jours par an.

Le chateau de Disneyland Paris

Le Parc Disneyland® pour vivre un voyage féerique à travers cinq Lands fantastiques, remplis d’attractions, spectacles et parades. Se mesurer aux terribles pirates, voyager dans le temps et l’espace et se laisser émerveiller par les feux d’artifice et jeux de lumière inoubliables du Château de la Belle au Bois Dormant. Le Parc Walt Disney Studios® pour vivre une expérience totalement différente.

Une fois le mythique portail du studio franchi, les visiteurs explorent l’envers du décor et découvrent la magie de la production des films, des émissions télévisées et des dessins animés sur les airs de célèbres thèmes musicaux. À proximité des Parcs, le Disney Village®, premier centre de divertissement urbain d’Île-de-France après Paris, qui propose une offre variée de restaurants à thèmes, d’animations et de boutiques, ainsi que le Golf Disneyland®, situé à quelques minutes en voiture, qui dispose d’un parcours exceptionnel de 27 trous.

En plus de l’accueil à ses visiteurs, Disneyland® Paris déploie également ses valeurs de qualité, d’excellence et de créativité vis-à-vis des professionnels. Du simple séminaire à la privatisation des parcs à thèmes, en passant par les cadeaux d’affaires, près de 1 000 projets professionnels sont organisés chaque année par Disney Business Solutions. Faire rêver chaque jour, telle est l’ambition de Disneyland® Paris : une destination unique où les émotions sont au cœur de son activité.

 

« Le rire est infini. L’imagination n’a pas d’âge. Et les rêves sont éternels »,  Walt Disney

 


Contact

Pour tout complément d’information, contactez :

Graziella Beccaria

Responsable Solutions de Motivation

graziella.beccaria@disney.com

Disney Business Solutions

Tél. : + 33 (1) 60 45 73 35

www.disneylandparis-business.com


Retrouvez Disney Business Solutions sur le salon OMYAGUE

Les Pépites Du Cadeau d’Affaires

Les pépites du cadeau d'affaires

Elles sont innovantes et originales par essence. Ces sociétés nouvellement créées ont choisi d’intégrer le cadeau d’affaires dans leur business plan. Leurs marques sont encore méconnues dans ce secteur d’activité mais certaines d’entre elles ont déjà séduit de nombreux acheteurs en quête de nouvelles idées cadeaux.

Ces « jeunes pousses » ont souvent l’art de propulser dans le temps un produit usuel et de le détourner de son utilisation première. Le salon OMYAGUE vous invite à les découvrir sur ce nouvel espace qui leur est spécifiquement dédié et leur souhaite de rencontrer le succès qu’elles méritent !

Présentation des marques

Logo la PapoterieFondatrice de la Papoterie

Créateur et fabricant d’objets design 100% papier, réalisés en découpe laser. Nous vous proposons la création exclusive et sur-mesure de votre cadeau d’affaires à l’image de votre entreprise  ou de votre événement : Panorama dépliant, marque-page, carnet de notes.

Logo Art ImpulseFondatrice Art Impulse

L’Art véritable accélérateur de performance et de bien-être. Art IMPULSE vous fait découvrir les opportunités insoupçonnées de l’Art pour l’entreprise.  Cadeau d’affaires, décoration d’espaces, événementiel, teambuilding… Dé- marquez-vous par l’Art pour valoriser et fidéliser vos clients et vos équipes !

 Logo de Gifts for changeDirecteur Gifts for change

Gifts for Change propose des objets promotionnels et cadeaux d’affaires à impacts sociaux et environnementaux positifs. Nos créations sont personnalisables, éco-conçues, fabriquées en France par des ouvriers en situation de handicap et contribuent à la reforestation.

 Logo Marbella ParisDirectrice Marbella ParisÀ fleur de peau, Marbella Paris réenchante l’art de la bijouterie en parant le corps de bijoux raffinés, dermo-adhésifs et repositionnables. Les cadeaux d’affaires sont fabriqués en France, et le savoir-faire artisanal, les innovations et les procédés de fabrication exclusifs à Marbella sont protégés par des brevets internationaux.

 

 Logo Renée ParisFondatrice Renée Paris

La société RENÉE propose une collection confidentielle de Créations Artisanales Haut de gamme au caractère inédit et authentique, et un service sur-mesure pour accompagner vos idées et créer ensemble un cadeau d’affaires qui saura étonner et toucher votre client.

Logo WistikiL'équipe Wistiki

Wistiki Voilà ! By Starck est l’objet connecté favori des étourdis : Grâce à une application smartphone, vous avez la possibilité de localiser le dernier endroit où vous êtiez à proximité du Wistiki puis de le faire sonner pour faciliter sa recherche !

 

Logo Valmary BespokeDirigeant de Valmary Bespoke

Valmary-Bespoke est une marque parisienne spécialisée dans les chemises et les costumes sur mesure sous forme de coffrets cadeaux. Citroën, Peugeot  le Crédit Agricole, l’assureur Pacifica, American Express, entre autres, ont fait appel à nos services en matière de cadeaux d’affaires pour le plus grand plaisir de leurs collaborateurs et de leurs clients.

 

 Logo AightDirigeant Aight

Aight est une marque française de montres design dotée d’un état d’esprit créatif et innovant. Elle propose des montres tendance et colorées, accessibles et de qualité. Son coffret à la présentation élégante en fait le cadeau idéal en de nombreuses occasions !

 

 

Cliquez ici pour retrouver toutes ces marques prometteuses et bien d’autres sur le salon OMYAGUE

Lalique

Logo Lalique

Cadeau d'affaires Lalique

Le style Lalique, insufflé par le travail des matières et de la lumière, est façonné par l’émotion. Une signature incarnée par un savoir-faire unique.

 

Depuis près de 130 ans, la Maison Lalique, perpétue la vision audacieuse et avant-gardiste de son fondateur. Un exercice de style unique, hérité d’un jeu de contrastes entre les formes sculptées et épurées, les finitions brillantes et satinées, la pureté du cristal incolore et la force de ses couleurs. De cette alchimie se déclinent des collections de bijoux, de parfums, d’objets décoratifs, d’art et d’intérieur, symboles d’un Art de Vivre à la française cultivé par la Maison Lalique depuis sa création.

Les collections de bijoux Lalique réinventent les motifs et les portés, toujours plus audacieux et intemporels, pour parfaire la garde-robe des femmes dans l’air du temps. Mythes et inspirations naturalistes prennent vie dans des créations aux formes graphiques, véritables accessoires de mode.  Pendentifs, bagues, boucles d’oreilles et bracelets sont déclinés en vermeil, argent, cristal, laque et émail.

Pour les hommes, une collection de boutons de manchettes en acier ou en argent réinvente les motifs emblématiques de la maison et les célèbres mascottes de voitures créés par René Lalique. Véritable émotion des sens, la collection de bougies « Voyage de parfumeur » se décline dans une sélection de parfums d’intérieur inspirée par les essences d’un voyage unique. De Bali à  Moscou, de l’Inde à l’Italie… plongez dans les parfums de ce voyage inoubliable composé par Lalique.  Pour vos cadeaux d’affaires, les collections de bijoux, de foulards et de bougies Lalique vous proposent une sélection sur-mesure à découvrir.

Cadeaux d'affaires Lalique


Notre histoire :

 Fondée en 1888, la Maison Lalique devient rapidement le symbole d’un renouveau, celui du «bijou moderne». Son fondateur, René Lalique, façonne de véritables bijoux vivants, poussé par la volonté de « créer quelque chose que l’on aurait pas encore vu». Il imagine une joaillerie d’émotion et pare de ses nouveaux bijoux les parisiennes et les femmes du monde les plus en vogue, notamment Sarah Bernhardt. Il révolutionne les parures de son temps en choisissant les matières pour leur force, leur couleur et leur lumière, qu’elles soient précieuses ou non. Au début du XXème siècle, l’artiste joaillier de l’Art Nouveau deviendra maître verrier de l’Art Déco. Passionné par l’émail dont il orne ses bijoux, René Lalique explorera sans relâche les secrets du verre pour en sculpter la lumière, du plus petit au plus grand des objets : bague Cabochon, flacons de parfum, vase, fontaines, wagons de l’Orient Express, paquebot Normandie… Lalique réalise des créations iconiques qui retentissent dans le monde entier. Aujourd’hui encore ces créations intemporelles inspirent l’Art de Vivre perpétué par les collections Lalique.


Retrouvez Lalique sur le salon du cadeau d’affaires d’exception

LUXE & DIGITAL : Une stratégie devenue indispensable

Luxe et digital

La crise des années 2000 n’a épargné personne à l’exception de l’industrie du luxe. Synonyme de rareté et d’exclusivité, le secteur du haut de gamme est en accroissement perpétuel d’année en année. En 20 ans la croissance économique est de 7,3% par an. Même si entre l’année 2013 et 2014 celle-ci a été plus frileuse avec seulement 2% de progression, il n’en reste pas moins que le secteur du luxe est l’un des seuls marchés à connaître cette évolution. En 2014 le chiffre d’affaires a été de 223 milliards d’euros contre 153 milliards cinq ans auparavant. Aujourd’hui l’industrie haut de gamme fait les beaux jours de l’économie mondiale avec pour acteur majeur l’hexagone et son Made In France de plus en plus recherché sur les marchés internationaux des pays émergents et de nos voisins outre-Atlantique.

 

En France, le secteur du luxe dominé par Louis Vuitton et les acteurs LVMH & Kering a vu son chiffre d’affaires atteindre 31 milliards d’euros (27,4% du marché mondial) répartis sur 35 secteurs d’activités. La France forte de sa notoriété et de son savoir-faire voit ses ventes exportées à 84% à l’étranger. Les acteurs du haut de gamme réalisent 50% de leur chiffre d’affaires français grâce au tourisme, la France étant la première destination mondiale. Beaucoup d’étrangers et notamment les touristes d’origine asiatique prévoient dans leur budget vacances une somme importante à dépenser sur la célèbre avenue Montaigne qui compte parmi ses commerçants les plus grandes enseignes de luxe mondiale.

 

Découvrez les cadeaux d’affaires de l’univers du luxe sur le salon du cadeau d’affaires OMYAGUE

 

I. LE LUXE : UN MONDE FERMÉ, RÉTICENT À S’EXPOSER

Le Luxe

Il a fallu attendre des années et l’explosion d’internet et des réseaux sociaux pour que les grandes marques se mettent à l’ère du digital. Il faut dire qu’à l’arrivée de l’internet 1.0 à la fin des années 90, il était bien difficile pour les marques de retranscrire une image glamour et luxueuse. De plus le web faisait peur aux enseignes prestigieuses car le luxe c’est avant tout l’exclusivité, l’expérience et une image de qualité. Alors qu’internet est tout son contraire, caractérisé par la transparence de ses informations, l’ouverture à tous et surtout la gratuité, mot banni du dictionnaire de la haute couture. Le luxe c’est avant tout un monde où le client est roi et l’exigence de rigueur. Le client a besoin de ressentir que ce qu’il achète et possède lui est propre et ne se retrouvera pas à chaque coin de rue. Les chiffres exorbitants des campagnes de communication et les dé- filés étaient gardés secrets jusqu’à l’arrivée de l’internet 2.0. La transparence qu’impose internet n’était pas un mot clé du vocabulaire haut de gamme. Internet ouvre des possibilités et donne accès à l’inaccessible dans le sens où chacun peut percevoir et se laisser tenter. C’est aussi une source d’informations importantes qui apporte des éléments pas toujours flatteurs. Ce qui a longtemps freiné les grandes marques de prêt-à-porter c’est aussi le côté égalité, on entend par là que chacun peut trouver ce dont il a besoin via internet. Or le luxe revendique l’élitisme et un certain statut social. Tout le monde ne peut se permettre l’achat d’un sac Louis Vuitton et d’ailleurs on ne se procure pas ce dernier comme on pourrait se procurer un sac dans les magasins de la Rue Sainte-Catherine, à Bordeaux. Le luxe c’est avant tout un plaisir, une envie et surtout une personnalisation. C’est aussi un achat qui apporte fierté et confiance en soi et augmente la valeur sociale de l’individu. Ayant pour cible les CSP+ urbains, l’industrie haut de gamme a longtemps était accessible uniquement via les magasins des grandes villes. Toutes ces valeurs véhiculées par les enseignes apportent un signe de qualité des produits. Internet ne propose pas non plus ce côté intime et personnalisé qu’un client peut trouver au sein d’un magasin ; il n’est pas conseillé et ne repart pas avec un produit bien enveloppé dans son écrin. Par son élitisme les marques de luxe choisissent le client et non l’inverse, ce qui est le cas du digital où l’utilisateur est maître de lui-même. Les marques de luxe mettent en alerte tous nos sens. Or en ce qui concerne le marketing sensoriel, il est difficile derrière un écran de percevoir ce qui touche au gustatif (champagne, fois gras…) au tactile (cuir, soie…) ou à l’olfactif (parfums…). Durant des décennies toutes les campagnes de communication étaient diffusées via la télévision par spots publicitaires ou via les magazines par affiches et pubs toutes plus belles les unes que les autres. Les marques pouvaient contrôler leur image sans risquer d’être détournées.

II. L’ÈRE 2.0 A RENDU LE DIGITAL INDISPENSABLE

digital

La réticence des marques de luxe à propos d’internet et des réseaux sociaux a été longue, mais voyant l’ampleur que prenait l’arrivée du 2.0 et de la puissance d’internet, les enseignes n’ont eu d’autres choix que de s’y confronter. Il a fallu travailler sur une nouvelle stratégie et sélectionner sur quels réseaux sociaux ces marques allaient être diffusées. L’arrivée du 2.0 a aussi permis à chacune d’entre elles de créer son propre site internet : vitrine des valeurs que veut véhiculer la griffe auprès de sa cible. Aujourd’hui la majorité des clients vivent tous à travers l’internet. 99% de la cible principale possède internet via ordinateurs, smartphones et tablettes tactiles. Les griffes n’ont eu d’autres choix que de se positionner sur les réseaux sociaux. 97% d’entres elles sont présentes sur au moins un réseau social. Aujourd’hui le plus puissant est Facebook où Louis Vuitton attire plus de 17,7 millions de fans sans compter 4,3 millions de followers sur Twitter. Burberry qui fut le précurseur de l’internet dans le luxe se retrouve juste derrière son homologue français avec plus de 16,7 millions de fans sur le social network de Marck Zuckerberg et 3,9 millions de followers sur le réseau à l’oiseau bleu. Instagram monte en puissance d’année en année et devient l’un des réseaux sociaux les plus puissants. Les marques investissent aussi dans une straté- gie mobile avec la création d’applications pour smartphones et tablettes, 65% des griffes en possède une et Burberry est la référence avec 25% de ses ventes en magasins faites via leur application sur les iPad du magasin. Le social networking a permis aux marques de toucher au plus près leur cible qui aujourd’hui ne vit qu’à travers internet. Et afin d’impliquer le consommateur, les marques n’hésitent pas à choisir leurs égéries via les réseaux sociaux. C’est d’ailleurs le cas dernièrement de Cacharel qui, pour son parfum mythique, n’a pas hésité à sortir le grand jeu en invitant la chanteuse Tal à être marraine de l’opération et à inclure la jeune youtubeuse Marie (EnjoyPhœnix) à rejoindre le banc du jury final. Avec ses deux personnalités la marque entend renouveler son parfum Amor Amor en innovant avec un casting digital. Les jeunes participantes ont été soumises aux votes des internautes et les dix finalistes se retrouveront en compétition face au jury qui élira le nouveau visage du parfum. Aujourd’hui les réseaux sociaux ne sont plus une simple vitrine mais bel et bien acteurs du marché.

III. ALLIER LES CODES DU LUXE TRADITIONNEL À L’INNOVATION DU DIGITAL : TEL EST LE NOUVEAU CRÉDO DES ENSEIGNES

 

L’arrivée du digital dans l’univers du luxe n’a pas été une mince affaire pour les enseignes. Il a fallu bousculer les codes et s’adapter. Cependant il n’était pas question de renier les valeurs de l’industrie, il a donc fallu que les marques réussissent à allier innovation technologique et incrémentielle pour faire en sorte d’atteindre leur cible tout en préservant les traditions et les valeurs du luxe. Lors de ces deux dernières années la grande tendance des acteurs du haut de gamme a été d’ouvrir leurs portes et pour quelques uns leurs secrets de fabrications aux consommateurs via les réseaux sociaux et la plate-forme Youtube avec épisodes vidéo ou photographiques. Ils montrent que les codes de la tradition et du savoir du luxe sont toujours les mêmes mais surtout qu’aujourd’hui ils sont dans une totale transparence vis à vis de l’acheteur et que dans un monde en crise, la confiance que les consommateurs ont envers les marques est très importante et influente sur la décision d’achat. Le digital a permis aux marques de se rapprocher de leur cible tout en restant inaccessibles économiquement parlant, face à certains spectateurs qui ne peuvent que rêver devant leurs écrans. Ainsi l’achat d’un produit de luxe a une valeur ajoutée d’autant plus importante pour celui qui possède l’objet tant convoité qu’il est diffusé tous les soirs après une émission télé ou via les réseaux sociaux. La force des grandes marques c’est aussi la personnalisation et les déclinaisons ; l’ouverture à l’ère numérique a permis de diversifier leurs offres et de combler une clientèle toujours plus exigeante. Pour exemple Longchamp qui propose son célèbre sac pliage en personnalisation sur le site et permet, de ce fait, au client d’être sûr d’avoir une pièce unique à son bras donc un sac correspondant parfaitement à sa personnalité et ses envies. Le consommateur se dirige sur l’onglet personnalisation via le site officiel de la marque et grâce à toutes les multitudes de choix, de couleurs, motifs et autres, il associe différentes pièces pour se retrouver avec le sac de ses rêves, c’est la magie d’internet. Mais qui dit internet dit ouverture aux mondes et contenus numériques accessibles à tous, et les marques tentent tant bien que mal de lutter face aux contrefaçons devenues de plus en plus faciles à faire. Elles doivent sans cesse veiller et protéger leurs créations du plagiat. Chaque information diffusée sur internet est contrôlée et précautionneusement choisie afin que celle-ci ne soit pas détournée en dérision.

IV. LES « INFLUENCEURS » DU WEB

influenceurs

Les industries de la mode, de la haute couture et du web sont régies par les « influenceurs » du web. Ce sont ceux qui ont un impact important sur la cible visée par les enseignes et représentent les valeurs de la marque. Souvent représentées par des mannequins, les marques ont au fur et à mesure choisi des égéries à l’influence internationale comme les chanteuses ou les actrices. Et c’est à partir de 2007 qu’un nouveau phénomène a pris de l’ampleur et a envahi les écrans : l’apparition des blogueuses devenues des personnes influentes à part entière. Les marques ne cessent de collaborer avec elles comme Cartier et sa célèbre amulette en partenariat avec la suissesse Kristina Bazan, ou encore Boucheron et la petite française Betty Autier. Elles sont nombreuses sur la blogosphère, Chiara Ferragni, Aimee Song, Jules… Et aujourd’hui les youtubeuses prennent le relais et complètent le tableau des « influenceurs » exemple Michelle Phan qui compte plus de sept millions d’abonnés et a même développé sa propre ligne de maquillage avec L’Oréal. Grâce à sa puissante notoriété sur le web, Rihanna avec ses millions d’abonnés et followers a rajouté plusieurs cordes à son arc en devenant styliste pour Puma et nouvelle égérie de Dior. Aujourd’hui ce sont celles qui font rêver le monde qui influencent les achats. Devant faire face à ces nouvelles guerrières du web, les magazines ont exporté leur format papier sur la toile afin d’être à l’affût de la moindre information que les marques laissent filtrer. Aujourd’hui tout format web ayant une notoriété importante devient un « influenceur » important et les marques ne peuvent plus se permettre de faux pas. Internet est devenu une arme puissante, n’importe quel « influenceur » important peut détruire la réputation d’une marque d’un simple clic. Il faut toujours être sur ses gardes.

V. LE PASSAGE AU 3.0

 

L’internet 2.0 s’est développé avec l’arrivée des blogueuses, des réseaux sociaux mais surtout en offrant un grand éventail de possibilités et de personnalisations. Aujourd’hui l’innovation technologique ne cesse de s’accentuer et les professionnels du monde du web parlent maintenant du 3.0. L’arrivée des imprimantes 3D permet un développement en accroissement où tout est accessible rapidement pour les consommateurs. Les marques aussi peuvent être plus rapides en livraison. La personnalisation des achats réalisée par les consommateurs est de plus en plus réalisable. On entre dans une nouvelle ère où les enseignes de luxe devront redoubler d’efforts pour protéger leurs créations mais surtout devront faire preuve d’imagination dans un monde où une phrase, un tweet, un article peuvent changer l’image d’une marque à tout jamais. Le 3.0 et son évolution sont en corré- lation avec la demande toujours plus importante et évolutive des internautes et consommateurs de luxe.

 

Quand les designers s’en mêlent…

Quand les designers s'en MÊLENT...

Qu’elles soient classiques voire même intemporelles, les maisons n’hésitent plus à parier franchement sur l’alliance entre création, innovation et savoir-faire ancestral. Phénomène novateur ? Pas vraiment si l’on en croit les Directeurs Artistiques qui revendiquent que leur maison serait dans le Design depuis toujours. Le choix des collaborations se fait au hasard de rencontres. Si l’alchimie opère, les créations qui en résultent marquent l’histoire des maisons et des coups de génie, les œuvres deviennent iconiques. Si notre fascination pour les formes, les couleurs, les matières reste intacte de la préhistoire à l’art contemporain, en revanche le travail des designers est de plus en plus pointu. Le terme de « haut design » exprimé dans l’univers du luxe prend alors tout son sens.

La Technologie alliée au Design

Les marques du luxe cultivent des savoir-faire parfois ancestraux. Pour exceller, les maisons sont amenées à rechercher l’alliance entre une maîtrise parfaite, l’impétuosité et la créativité d’un talent. Né à Granerolo (Verbania) en 1916, Carlo Alessi a étudié le dessin technique à l’Institut OMAR de Novara et est entré très jeune dans l’atelier d’articles ménagers en métal, fondé par son père Giovanni en 1921. À partir de la moitié des années 1930 il dessine pendant une dizaine d’années une grande partie des objets Alessi. Au cours des années 1950 il assume la fonction de directeur général de l’entreprise, à laquelle il donne une dimension internationale en l’ouvrant à la collaboration avec des designers indépendants.Valerio Sommella

Le jeune auteur, Valerio Sommella, s’est récemment lancé dans la création d’ustensiles de cuisine, nouveaunés de la famille des « ObjetsBijoux » Alessi. À côté de l’ouvre bouteilles « Bulla », l’épluchelégumes « Sfrido » et la spatule à glace « Kiko », le designer a créé le « T-1000 », un repose cuillère utile qui s’inspire de la forme de deux gouttes de métal liquide unies. Contrairement à un grand nombre d’objets qui ont la même fonction, le « T-1000 », grâce à ses deux concavités, permet de loger plusieurs ustensiles à la fois, et devient ainsi un accessoire indispensable dans la cuisine, parfait pour tenir à portée de main les instruments avec lesquels on cuisine. Parmi les dernières collaborations de la maison Alessi, citons encore celle de la cafetière espresso « Ossidiana » conçue par Mario Trimarchi et qui a remporté le Compasso d’Oro 2016, l’un des prix internationaux de design de produits les plus influents et anciens.

Les collaborations qui marquent l’histoire des maison

Chaque saison, le grand classique sac Le Pliage® de Longchamp se plie à l’imagination sans bornes de l’impétueux créateur Jeremy Scott. La maison et le designer associent depuis dix ans leurs talents. Une alliance décalée, entre le légendaire maroquinier incarnant le chic français depuis 1948 et le turbulent créateur. Cette collaboration s’inscrit pleinement dans la veine de la maison. « Offrir aux artistes un territoire d’expression est une façon pour Longchamp de dépasser ses limites », explique Jean Cassegrain, Directeur Générale et petit-fils du fondateur. Depuis les années 1970, Longchamp soutient la création artistique contemporaine et d’avantgarde. Discrètement parfois mais toujours avec passion, la maison travaille avec des talents pointus. Créateurs confirmés ou grandes figures de demain : tous sont invités à donner leur vision inventive du sac.

Jeremy Scott et Sophie Delafontaine

Repéré pour son génie créatif, Jeremy Scott rejoint en 2006 la liste des artistes partenaires de Longchamp. « Jeremy et moi nous nous sommes rencontrés la première fois à New York » explique Sophie Delafontaine, Directrice Artistique et petite fille du fondateur, « J’ai trouvé que Jeremy avait une incroyable personnalité, et bien sûr je connaissais déjà son talent. » Un coup d’essai se transforme en coup de maître et ouvre le chemin vers cette longue collaboration.

Dans un autre univers, Rose et Marius, connue pour proposer des bougies d’exception, rechargeables, inspirées des carreaux de ciment de Provence, a donné cette année carte blanche à Christian Lacroix pour qu’il imagine sa timbale précieuse : un motif rehaussé d’or mat et brillant sur une timbale en porcelaine de Limoges, 100 % Made in France.

Christian Lacroix s’exprime sur cette collaboration : « Noël, c’est aussi le solstice d’hiver, la renaissance du soleil, c’est la fête de la lumière, accompagnée, du sud au nord, d’orient en occident, de rites multiples où tout devient tellement plus beau à la lueur des bougies. Bougies rendues chez Rose et Marius encore un peu plus mystérieuses par leurs réceptacles de porcelaine translucide, en tenue d’apparat pour l’occasion, réfléchissant alentour, un peu comme une lanterne magique, leur décor de fête. Décor traditionnel, toujours inspiré par ces demeures où se sont réunies, se réunissent encore et se réuniront toujours les familles, les amis, les amours, maisons où les géné- rations se succèdent et superposent au fil du temps leurs décors rassurants, plus ou moins rustiques ou cossus mais toujours chaleureux, entre ornementation des carreaux au sol, dessin des tentures et détails du mobilier. Cette année, ce sera un motif plus baroque, entre palmettes et arabesques, pourpre et incarnat, brocard et marqueterie, incrustrée d’or vif et soulignée d’or mat pour illuminer et réjouir encore davantage les célébrations de cette fin d’année avec un raffinement subtil, une opulence intime. »

Christian Lacroix

 

Le Design au bénéfice de l’objet

Pour Mauviel 1830, manufacture d’ustensiles de cuisine depuis 800 ans, les enjeux de la cuisine de demain seront d’ordre gustatif, technologique, esthétique. Pour explorer ce triptyque, la maison a récemment proposé une expérience unique baptisée « Cooking the future ». En collaboration avec l’École cantonale d’art de Lausanne et sa sélection d’étudiants du Master of Advanced Studies un Design for Luxury & Craftsmanship, Les étudiants ont ainsi pu laissér libre cours à leur imagination : entre nouvelle forme (poêle bizone, cuiseur à asperges, réchaud de table…) et usages innovants (sets à glace, fumoir domestique, grill de table…).

Pour Valérie Le Guern Gilbert, Présidente de Mauviel 1830 « La création sur-mesure semble être le mot d’ordre cette année ». La manufacture normande a donc également créé la nomade box en collaboration avec le designer Cristiano Benzoni. Impressionnante par ses lignes lumineuses cuivrées, elle offre un confort, et une praticité optimale pour les chefs lors de leurs démonstrations culinaires. Le Design peut aussi se révéler un puissant moyen d’affirmer une signature ou l’individualité d’une marque. En 2004, l’identité graphique de la maison des Editions Jean Lenoir a été confiée à l’Atelier ter Bekke & Behage. En 2006, c’est Evelyn ter Bekke et Dirk Behage qui créent de nouveaux habits haut en couleur pour l’ensemble de la collection du Nez du Vin®, devenue une référence. Ils traduisent ensuite la toute aussi riche personnalité aromatique des whiskies dans une oeuvre forte, où matières et formes s’unissent avec talent. La conception du Nez du Café® est aussi l’œuvre d’un designer, Roger Pfund, d’origine suisse et bourguignonne. Le célèbre Centre de Design d’Essen décernera le prix de la plus haute qualité de design au Nez du Café® 36 arômes.

 

LES PRESTATAIRES MULTI MARQUES

Qui sont-ils ? quels sont leur rôle et leur valeur ajoutée ?

 

Depuis 20 ans, Centrale Loisirs met en place des services innovants et performants en matière de prestations cadeaux d’affaires pour toutes les opérations de motivation et de fidélisation.

CaptureLe cadeau d’entreprise qu’une société offre à ses clients ou à ses collaborateurs, au-delà de valoriser sa relation, véhicule son image et son niveau d’exigence. C’est pour cela que nous travaillons en étroite collaboration avec les plus grandes marques. Nous nous appuyons ainsi sur les tendances de consommation en intégrant en permanence les dernières nouveautés de nos partenaires pour construire une offre sur mesure, adaptée à chaque besoin.

Pour la gestion et l’animation de vos opérations, nos plateformes web deviennent aujourd’hui des supports incontournables. Le numérique favorise l’instantanéité, la réactivité et l’échange : les outils digitaux impactent la communication avec les participants, ainsi que le suivi des opérations. Il est primordial, pour la réussite d’une opération, d’utiliser un outil interactif permettant la centralisation de toutes les données, de la commande du bénéficiaire au suivi de la livraison. Notre système, développé selon les technologies les plus actuelles du web et répondant à l’essentiel des besoins rencontrés en stimulation, permet une mise en place immédiate des challenges en offrant une large gamme de produits de marque.

Nous agissons ensemble à chaque étape !

ACAD

« Le marché du cadeau d’affaires ces dernières années a continué sa mutation avec une rationalisation des référencements ce qui permet à nos clients de mieux cibler leurs fournisseurs et d’être plus exigeant dans leur cahier des charges. Leurs attentes sont portées essentiellement sur le prix avec une demande sur la simplification des modes opératoires. Nos sociétés ont souvent été perçues comme des intermédiaires entre le client et les fournisseurs, ces dernières années, notre rôle s’est accru pour apporter un vrai soutien aux fabricants en solutionnant leur problème de stock, en fluidifiant les conditions commerciales et leur permettant d’être mis en avant sur des nouveaux segments où ils manquaient de notoriété.

Le choix des produits est le reflet des évolutions technologiques, ce qui rend le segment High Tech le plus motivant. Nous rencontrons avec les cadeaux d’entreprise de la marque Archos un succès toujours plus grand car après la tablette, le smartphone vient de prendre le relais avec son positionnement stratégique (Prix public 50-100 €) et est l’un des produits qui séduit le plus les bénéficiaires finaux.

Notre société s’est énormément développée ces dernières années sur les supports de ventes, les solutions pour simplifier la stimulation. Le catalogue cadeau d’affaires s’est dématérialisé pour offrir une souplesse dans la mise à jour et devenir un vrai relais de la communication de votre société auprès de vos clients et de vos équipes. Nos clients nous ont demandé aussi de leur développer des outils pour gérer la communication interne, la PLV, leurs objets promotionnels ou tout simplement optimiser la gestion de leur commande sur un réseau particulier. Notre activité est un vrai métier c’est la raison pour laquelle, il faut continuer à investir et à se développer uniquement sur cette activité pour vous apporter les meilleurs outils. »

Ludovic Jubert

Savoir-Faire à la francaise

Made in France

Les années 80 ont connu un élan décisif dans l’histoire du Luxe français. Les maisons indépendantes se rassemblent, propulsant, depuis lors, la France au rang des premiers pays dans leur univers.

Le luxe français se construit un avenir prometteur, inégalable grâce à sa culture, son savoir-faire qui se transmet de génération en génération et sa recherche permanente d’innovation. Valeur sûre depuis des décennies, le Made in France traverse même les temps de crise. Selon l’édition de juin 2015 du Global Powers of Luxury Goods, les marques françaises surplombent le palmarès mondial des premiers acteurs de l’industrie du luxe. Sur un marché où les codes sont de plus en plus copiés par le moyen de gamme, les marques françaises ont saisi l’opportunité de défendre l’authenticité de leur histoire et des valeurs qu’elles véhiculent.

En s’autorisant le luxe de faire rêver et de rattacher l’émotion à leur produit, le Made in France défend son industrie recadrant les marques des produits de masse qui brouillent les codes. Histoires légendaires, transmissions des connaissances, héritages des maisons, coups de génie ou encore mémoires des métiers ; la culture du Made in France est riche et le savoir-faire à la française, un art, qui fait rêver. De nouvelles marques, nées de ce constat, sont aussi désormais capables de s’attaquer à ce qui constituait auparavant des forteresses imprenables. Le numérique a complètement bouleversé les secteurs de la communication et du marketing du luxe offrant d’une part la place à de nouveaux acteurs propulsés sur ce marché et créant d’autre part le goût du partage de la culture Made in France.

Olivers&co

C’est Jean-Baptiste Colbert qui est à l’origine la renommée du savoir-faire à la française à travers le monde. Rassemblant 15 maisons en 1954, le Comité Colbert qui porte son nom, en compte aujourd’hui 81 dont Hédiard 1854, S.T. Dupont 1872, Longchamp 1954. Depuis son origine, il regroupe des maisons exportatrices autour des savoir-faire et de la création. Des plus anciennes, créées au IX° siècle aux plus récentes, nées au XXI° siècle, ces maisons sont issues de 13 secteurs d’activités qui rassemblent l’art de vivre français.

D’autres Maisons s’orientent vers l’international et font rayonner l’image de la France dans le monde. Depuis sa création en 1890, Opinel, inventeur du célèbre petit couteau savoyard, aujourd’hui élevé au rang d’icône mondial du design, exporte ses articles vers les marchés étrangers. Ainsi, à la fin du XIXème siècle, les colporteurs franchissent les cols pour visiter les vallées frontalières et vendre les couteaux Opinel en Suisse et en Italie. Aujourd’hui, la part réalisée à l’export est de 45%. L’Allemagne, l’Italie et l’Espagne restent les pays où Opinel exporte le plus, mais les pays de l’Europe de l’Est ainsi que les pays scandinaves sont depuis quelques années des marchés en forte croissance. Ainsi, entre 2010 et 2015, le chiffre d’affaires export a doublé, passant de 4,5 M€ à 9M €. En 2016, Opinel ouvre sa première filiale, aux États-Unis, à Chicago, avec de belles ambitions pour développer sa présence sur ce marché.

Plus récemment LIGNE W, société créée en 2008 et spécialisée dans les accessoires autour du vin – dont le tire-bouchon emblème de la culture fran- çaise – s’ouvre sur le monde. LIGNE W est le savant mélange d’une LIGNE et du W pour wine, world, we… aujourd’hui distribué dans plus de 15 pays, c’est notamment la marque leader en Chine malgré toutes les contrefaçons à bas prix inondant ce marché. Cette année, LIGNE W s’implante à Napa en Californie et poursuit son ascension. Si nous restons dans l’univers de l’art de vivre à la française, Oliviers&Co., fondée à Mane dans les Alpes-deHaute-Provence, arpente les vergers de la Méditerranée pour proposer, année après année, les meilleurs crus d’huile d’olive au monde et ce depuis sa création il y a 20 ans. Avec l’acquisition par Geoffroy Roux de Bézieux, Oliviers&Co franchit une nouvelle étape dans son développement. Son ambition est d’accé- lérer l’expansion à l’international, de miser sur la digitalisation, tout en renforçant sa place de leader sur le marché de l’huile d’olive haut de gamme. « Oliviers&Co.a tous les atouts pour devenir la ré- férence mondiale, aussi bien en Asie qu’aux États-Unis, en matière d’huile d’olive » affirme Geoffroy Roux de Bézieux, insistant sur la satisfaction de voir une marque française présente à l’international avec 85 boutiques dans le monde, dont 35 en France.

D’autres entreprises se caractérisent par une histoire et un patrimoine parfois séculaires, des capacités d’innovation et des savoir-faire rares qui ont contribué à asseoir leur notoriété dans le tissu entrepreneurial français. La Manufacture Histoires Deux Ponts, imprimerie française, est labellisée Entreprise du Patrimoine vivant en 2012. Ce label d’État, attribué pour une période de 5 ans rassemble des fabricants attachés à la haute performance de leurs produits. La Manufacture vient d’ouvrir en 2015 un bureau à NewYork, elle compte aujourd’hui 170 salariés avec un chiffre d’affaires de 19 millions d’euros.

« Histoire du Made in France est un savoir- faire qui se transmet »

Pour Letestu Maison Française, c’est Guillaume Letestu, ancêtre de la fondatrice, qui était chargé par Louis XV de lui rapporter des trésors culinaires de ses voyages au long cours. La Maison a à cœur de perpétrer le goût de la découverte et de partager la passion du bon et du beau en réunissant le meilleur du terroir français dans des coffrets modernes et élégants. Avec le Chef Maurice Alexis – auparavant Palais de l’Élysée – la marque a sillonné la France à la recherche de producteurs locaux, reconnus pour leur savoir-faire et leur travail respectueux de l’environnement et des saisons.

 

Découvrez les cadeaux d’affaires made in france sur le salon OMYAGUE !

 

Voici également une jolie histoire que celle de Mauviel 1830.
Située à Villedieu les Poêles, dans la baie du Mont Saint Michel en Normandie, c’est une entreprise familiale depuis sa création. Depuis 1830, voilà déjà 7 générations que la manufacture conçoit des ustensiles de cuisson haut de gamme et magnifie les cuisines des professionnels comme celles des particuliers en France et à l’étranger. Les produits destinés aux professionnels ont d’abord été fabriqués en cuivre. Mais loin de se limiter à ce matériau, Mauviel 1830 a aussi innové et s’est diversifié devenant aujourd’hui l’unique société au monde à savoir travailler autant de matières. Belle récompense : c’est ainsi que Mauviel 1830 a été sélectionné en 2014 pour devenir le principal sponsor du célèbre concours de la gastronomie mondiale : Le Bocuse d’Or.

D’une histoire familiale peut donc s’extraire l’histoire d’un métier.

En 1935, André Caillat, 23 ans, crée l’Imprimerie de la Manufacture d’Histoires Deux-Ponts, au cœur des Alpes, après des dé- buts d’apprenti dans une imprimerie grenobloise. Son fils, Michel Caillat, entre à l’imprimerie en 1953. Aujourd’hui, le Président-Directeur Général et le Directeur Général sont les petits-fils, Laurent et Renaud Caillat. En 2016, l’entreprise fête ses 80 ans. Laurent Caillat dédie ce bel anniversaire à son grand-père « Notre métier est un beau métier, ancien, chargé d’histoires, que nous réinventons chaque jour avec la même énergie, la même envie de faire de belles choses ensemble. Je suis fier et heureux d’animer cette belle Manufacture. Nous avons 80 ans, nous sommes dans la force de l’âge, nous avons encore beaucoup de rêves et d’idées que nous accomplirons avec le même engagement durant les prochaines années. »

L’esprit du luxe français c’est aussi un luxe noventique.La Maison Opinel l’a bien compris. Dès la conception de son couteau de poche, en 1890, Joseph Opinel a imaginé des machines ingénieuses pour le fabriquer de manière régulière et économique. Et ce afin de pouvoir produire à grande échelle, et de proposer des articles de qualité à prix accessible. Cette philosophie perdure au sein de l’entreprise. En 1955, Marcel Opinel, fils de Joseph, a mis au point la bague de sécurité qui permet de bloquer la lame en position ouverte pour offrir plus de sécurité aux utilisateurs. Cette sécurité est devenue l’une des caractéristiques majeures du couteau de poche Opinel. Chaque modèle, chaque innovation est protégée en France et dans le monde entier. Ainsi, aujourd’hui, la marque bénéficie de près de 900 protections (marques, modèles, brevets) dans plus de 100 pays.

 

« La Tendance est au partage de la culture du Made in France »

Les parfums d’un vin ne sont pas juste agréables au nez. Ils nous informent sur son origine variétale et géographique, son âge, ou encore la manière dont il a été vinifié et élevé. Ils reflètent son terroir. Les ouvrages des Éditions Jean Lenoir – Le Nez du Vin®, Le Nez du Café®, Le Nez du Whisky® – ont conquis la planète en réhabilitant l’odorat, sens primordial pour la dégustation. Fabriqués en France selon la tradition des métiers d’art – qu’il s’agisse de la verrerie, de la papeterie, de l’impression ou de la sérigraphie – l’entreprise s’appuie sur des artisans de talent. À Carnoux en Provence, au cœur de la terre des arômes, les Éditions Jean Lenoir élaborent quotidiennement leurs créations aromatiques. Chaque arôme est le fruit d’une longue analyse, d’une sélection de composés, d’un dosage subtil, d’une discrimination très pointue pour aboutir à un arôme juste, non falsifiable et très stable. Conçus tels des « livres-objets », les ouvrages s’appréhendent par de multiples perceptions sensorielles : la lecture, le toucher, mais également l’odorat, brisant d’un coup le rapport traditionnel que nous entretenons avec le livre. En 2016, les Éditions Jean Lenoir poursuivent leur ascension vers le partage de l’univers des arômes en ouvrant L’École du Nez. Celle-ci s’adresse à tous les professionnels et les amateurs, confirmés ou débutants, qui souhaitent recevoir une éducation sensorielle à la dégustation.

Caviar de Neuvic

D’autres maisons s’autorisent le luxe de l’émotion. Avant d’être un site, la pisciculture de Neuvic est un paysage paisible et harmonieux : un paysage entre ciel et rivière qui raconte une des plus belles histoires de l’Aquitaine innovante et de la Dordogne gourmande. Déjà les années 20 avaient vu se développer une production de caviar sauvage pêché sur l’espace bordelais. Ce n’est que depuis les années 80 et suite à l’interdiction du caviar sauvage que cette pêche a pu renaître dans les eaux d’Aquitaine. Lorsque le Domaine Huso crée le Caviar de Neuvic, c’est tout naturellement sur l’Isle qu’il s’installe. Le caviar reprend sa place ici dans cette histoire et sur ces terres où la culture du goût et l’art de vivre sont élevés au rang des beaux- arts. Transmettre le goût du partage de la culture du Made in France est également la promesse faite par les chefs Relais & Châteaux. « Allons au marché »* est une invitation à la découverte des produits français, de la richesse de notre territoire et mettant en valeur tous les savoir-faire de la fourche à la fourchette. Une dizaine de chefs Relais & Châteaux et leurs maraîchers animent des ateliers de dégustation sur le plus beau marché de légumes et de fruits de France. Devant les étals de maraîchers où est proposée à la vente leur production provenant de la France entière, les chefs Relais & Châteaux cuisinent et transmettent l’envie de bien-cultiver et de bien-manger : Olivier Barbin, Virginie Basselot, Florian Boire, Hélène Darroze, Michel Kayser, Nicolas Magie, Jean Sulpice…

LE SECTEUR DU CADEAU D’AFFAIRES EN CHIFFRES 2016

Budget par personne cadeau d'affaires

Des chiffres clés et des tendances !

 

La santé du secteur du cadeau d’affaires est stable et l’ambiance positive. Même si tous les acteurs regrettent les embellies des années 2005-2008, notre secteur a su s’adapter aux temps de crise. Les marques ont élargi leurs gammes et ont su trouver un meilleur positionnement prix afin de répondre aux nouvelles contraintes des acheteurs. La tendance est à l’originalité et le savoir-faire à la française reste plus que jamais plébiscité ! L’année 2016 restera une année riche en évènements sportifs et aura généré de nombreuses demandes en incentive de toutes sortes. En parallèle, il est important de souligner une avancée concernant le régime de la TVA applicable aux cadeaux d’affaires.

Les secteurs d'activité et le cadeau d'affairesObjectifs du cadeau d'affaires

L’étude 2016 révèle que les 3 objectifs plébiscités dans le choix de cadeaux d’affaires et d’incentive sont : stimuler, fidéliser et marquer un moment fort. Si l’on compare avec les chiffres de notre étude 2014, ces 3 facteurs ont gagné 1 point. Les objectifs comme « fêter la signature d’un contrat, remercier un geste commercial et entretenir l’amitié» sont en léger recul par rapport à l’année dernière. Le cadeau d’affaires pourra cependant continuer à compter sur «Noël, le Nouvel An» mais aussi sur «marquer un temps fort de l’entreprise (anniversaire, départ à la retraite)». Il ne reste plus qu’à trouver le cadeau idéal qui s’adaptera à toutes les circonstances.

La taille des entreprises et le cadeau d'affairesNombre opérations cadeau d'affaires par an

Nous observerons dans un premier temps que 64.9% des entreprises organisent 1 à 4 opérations cadeaux d’entreprise par an, soit près de 15% en moins par rapport à 2015. Par déduction, 15% des entreprises tous secteurs et effectifs confondus ont décidé cette année de multiplier les opérations cadeaux d’affaires. Il est vrai que les marques s’appliquent à dire que toute occasion est bonne pour offrir un cadeau d’exception. La journée de la femme, Pâques, l’anniversaire de l’entreprise ou encore la journée des employés sont aujourd’hui des moments clés pour mettre en avant votre entreprise et améliorer son image. Le fait d’augmenter le nombre d’opérations cadeaux d’affaires en fonction des événements de l’année permet aux sociétés de segmenter plus facilement leur cible. Ceci permet à l’entreprise d’envoyer un message de plus en plus personnalisé au destinataire. Il est également plus facile de trouver un intérêt commun ou une idée de cadeau pour un groupe de personnes plus restreint. Un moyen efficace de générer plus d’impact et de mesurer un meilleur ROI.

La personnalisation et le cadeau d'affairesLes critères de sélection dans le cadeau d'affaires

Personnalisez vous systématiquement vos cadeaux d’affaires ? Cette question reste parfois un vrai dilemme…

Les recommandations d’OMYAGUE :

S’il s’agit d’un cadeau du quotidien et de moyenne gamme, comme par exemple un porte-clés ou un stylo sur lequel vous pourrez faire graver le logo de votre entreprise, la personnalisation ne pose aucun problème. Elle peut même «égayer » le produit. Par contre, mieux vaut éviter le marquage s’il s’agit d’un article luxueux provenant d’une marque à forte valeur ajoutée et pour laquelle il est difficile de faire cohabiter 2 logos. La meilleure solution serait, dans ce cas, de trouver une fabrication qui permette une impression discrète sur l’objet, sans le dénaturer.

Les différents types de cadeaux d'affaires

Le constat est clair, la moitié des entreprises achète du vin et des spiritueux tout au long de l’année. C’est une valeur sûre, l’entreprise est certaine de ne jamais décevoir avec ce type de cadeaux d’affaires puisqu’il convient au plus grand nombre des Français. Les accessoires de bureau sont un moyen de rester présent dans l’univers professionnel du destinataire en lui apportant un objet utile et pratique, lorsque l’on souhaite faire partie de son quotidien. Le high-tech continue sa progression et s’achemine vers le haut du classement. Il répond aux tendances des dernières années et véhicule une image innovante que la majorité des entreprises recherche. L’achat des cartes et des chèques cadeaux est en perte de vitesse par rapport à l’an passé à cause de leur manque d’originalité. Même s’ils permettent d’éviter le casse-tête du cadeau de fin d’année, ils n’en restent pas moins impersonnels…

À l’inverse, une bonne performance pour les produits issus du sport et des loisirs qui remontent à la 9ème place avec 21,30 %. Le sport renvoie une image dynamique, et n’oublions pas que l’année 2016 est marquée par de nombreux évènements sportifs tels que l’Euro de football et les jeux olympiques.

Age et cadeau d'affairesBudget et cadeaux d'affairesEvolution du budget cadeaux d'affairesMoyen de recherche cadeaux d'affaires

11. Par quels moyens recherchez-vous vos cadeaux d’affaires ? Nous notons bien la facilité et l’utilité d’internet pour la recherche de cadeaux d’entreprise. Toutefois, la visite de salons professionnels reste plébiscitée car le contact et l’échange sont 2 critères primordiaux à la relation business.

Les recommandations d’OMYAGUE :

Toute la difficulté est de trouver un site web spécialisé dans le cadeau d’affaires qui permette aux entreprises de connaître les nouveautés et articles spécifiquement crées pour l’univers du cadeau d’entreprise. Vient ensuite la demande de devis qui peut être faite en ligne pour plus de rapidité et de précision. C’est la raison pour laquelle OMYAGUE s’est doté il y a un an d’une plateforme produits sur laquelle les acheteurs trouveront de nombreuses idées ainsi que l’actualité des marques et du marché. Et pour les indécis, notre conciergerie se tient à leur disposition gratuitement par téléphone.

mode d'achat cadeaux d'affairesMade in France et cadeaux d'affaires

Le Made In France apparaît depuis peu comme un critère incontournable dans la décision d’achat des entreprises, puisque près de ¾ des personnes interrogées se disent influencées par l’aspect fabrication française. Mais lorsque l’on demande à ces mêmes personnes « Y-a-t-il des freins à l’achat de cadeaux Made In France ? », la majorité va répondre spontanément le prix, puis la méconnaissance des acteurs de ce marché.

 

Retrouvez des marques prestigieuses et leur cadeaux d’exception le salon du cadeau d’affaires OMYAGUE !